Josiane Balasko mère adoptive de Rudy : “on a été à la DDASS…”, pourquoi Marilou n’a pas eu de frère biologique ?

 

Franches confidences. Si son fils préfère l’ombre à la lumière, Josiane Balasko s’autorise parfois quelques révélations à son sujet. Comme le 22 avril dernier sur le plateau de l’excellente émission de France 2 “Les rencontres du Papotin” où elle est revenue sur son adoption…

Après Julien Doré, Virginie Efira et même le président de la République, Emmanuel Macron, c’était au tour de Josiane Balasko de participer aux Rencontres du Papotin le samedi 22 avril 2023. Invitée par plusieurs journalistes non-professionnels, tous porteurs d’un trouble autistique, à revenir sur les grandes étapes de sa vie, l’actrice aujourd’hui âgée de 73 ans à jouer le jeu sans sourciller. Elle s’y est dévoilée comme elle ne le fait que très rarement. Et y a même évoqué son fils, Rudy.

Josiane Balasko mère de Rudy : pourquoi elle a adopté son fils ?

L’ancienne membre de la troupe mythique du Splendid (avec qui elle a cartonné dans Les Bronzés) a donc raconté dans l’émission comment elle avait, en compagnie de son compagnon de l’époque, l’artiste Philippe Berry – mort subitement en 2019 – , décidé d’adopter un enfant. Rappelons qu’ils étaient en effet déjà parents d’une petit fille, elle aussi aujourd’hui très bien connue du grand public : Marilou BerryLa comédienne a donc raconté comment le petit Rudy était entré dans leur famille en 1989.

Josiane Balasko a également estimé qu’adopter un enfant était bien “différent” que d’en mettre un au monde. “C’est différent dans le sens où l’enfant il est tout fait”, a-t-elle complété avec humour. “J’avais déjà une fille, j’avais envie d’un autre enfant, mais je ne pouvais pas avoir d’enfant donc on a été à la DDASS pour faire une demande d’adoption”, a-t-elle ensuite continué, justifiant ainsi la raison pour laquelle Marilou n’a pas eu de frère (ou de soeur) biologique.

Que devient le fils de Josiane Balasko ? (on connait son métier)

Dans un deuxième temps, Josiane Balasko est revenue en détail sur le processus d’adoption de Rudy. “Ça met un an. Il y a un long dossier, parce qu’on n’adopte pas un enfant comme on adopte un chien, c’est plus compliqué. Il faut être sûr !”, a-t-elle expliqué aux apprentis journalistes des Rencontres du Papotin. Avant de confier qu’elle était “tombée en amour devant Rudy qui avait trois ans”. Et à elle de conclure, les yeux remplis d’émotion, que son fils était désormais “un grand”.

En effet, le fils de Josiane Balasko et de Philippe Berry, qui vit bien loin des caméras contrairement à sa soeur Marilou, est devenu coach sportif ; avant sa trentaine, pour une raison personnelle, le jeune homme était revenu vivre chez sa célèbre maman et le nouveau mari de celle-ci George Aguilar, avait-elle révélé dans Gala. Et si elle respecte le choix de son fils, ce n’est pas la première fois que Josiane Balasko fait des confidences à son sujet.

Déjà en 2015 sur le plateau du Divan, présenté par Marc-Olivier Fogiel, elle s’était livrée sur son arrivée dans sa vie. “Ça a été exactement la même sensation que lorsque j’ai vu ma fille à la clinique quand elle est née : je la connaissais. Quand j’ai vu Rudy, je le connaissais. Il y a quelque chose qui se produit, comme ça…”, avait alors avoué tendrement celle qui est également la grand-mère comblée du petit Andy, le fils de Marilou Berry et de Alexis, mieux connu sous son nom d’artiste, Le

 

Beaucoup de gens partagent leurs histoires avec nous pour savoir ce que les autres en pensent. Si vous avez une opinion ou une suggestion concernant cette histoire, veuillez l'écrire dans les commentaires Facebook.

Articles Connexes