Une pauvre mère achète des chaussures pour bébé au marché aux puces, les met sur son enfant et entend des craquements à l’intérieur – Histoire du jour

Une pauvre mère achète à son bébé une paire de chaussures au marché aux puces. Elle est loin de se douter que cet achat va lui faire découvrir quelque chose qui va changer définitivement le cours de sa vie.

 

Sophia se promenait dans le marché aux puces de son quartier, espérant acheter quelques articles pour sa petite fille. Elle avait choisi d’acheter au marché aux puces, car elle ne pouvait pas se permettre d’acheter des choses neuves au centre commercial.

 

En parcourant les allées de tables et de rayonnages, elle était tombée sur une belle paire de chaussures brillantes de couleur rouge pour bébé. En regardant de plus près, elle avait réalisé que la taille était parfaite pour sa fille d’un an.

 

La propriétaire de l’étal avait vu l’intérêt de Sophia et avait décidé de la distraire. “Hé là, maman”, avait salué la vendeuse. “C’est une belle paire que ma fille n’a jamais pu porter. Je la vends pour dix dollars”, avait-elle dit.

 

Sophia avait souri en s’excusant. Elle avait ensuite déclaré : “C’est magnifique, en effet, mais j’ai peur de ne pas pouvoir l’emporter chez moi. Il ne me reste que sept dollars”.

 

La vendeuse avait secoué la tête et avait dit à Sophia de ne pas s’inquiéter. “Je vous le donne pour sept dollars afin que vous puissiez l’apporter à votre fille. Je m’appelle Emma ; considérez que c’est un cadeau de ma part”, dit-elle en emballant les chaussures pour que Sophia les emporte chez elle.

 

Sophia avait remercié Emma pour sa gentillesse et lui avait dit que les chaussures seraient un excellent cadeau d’anniversaire pour sa fille qui venait d’avoir un an.

 

Elle rentra chez elle avec enthousiasme, retournant dans la vieille maison abandonnée où elle et sa fille avaient séjourné. L’endroit était sombre et humide, car elles n’avaient pas d’électricité et comptaient sur les lampes solaires pour s’éclairer.

 

“Je suis rentrée, ma chérie”, dit-elle en prenant sa petite fille dans ses bras. Celle-ci venait de se réveiller de sa sieste. “Maman t’a acheté un petit quelque chose au marché aux puces”, avait-elle ajouté en mettant les chaussures rouges à sa fille.

Soudain, Sophia entendit un craquement à l’intérieur d’une des chaussures. Elle regarda l’intérieur de la chaussure et vit une note enroulée. Il était écrit : “Ces chaussures ont beaucoup d’importance pour nous. Nous espérons qu’elles auront aussi de la valeur pour vous. Prenez bien soin de votre enfant, comme nous n’avons pas pu sauver le nôtre”.

 

Sophia s’était alors souvenue de ce que Emma, la vendeuse, lui avait dit : “C’est une belle paire que ma fille n’a jamais pu porter”. Cette déclaration résonnait maintenant dans sa tête encore et encore.

 

Confuse, elle décida de retourner au marché aux puces avec sa petite fille à ses côtés. Elle se rendit à l’étal d’Emma et lui rendit les chaussures. “Je suis désolée de t’avoir pris quelque chose de précieux. Si cela signifie beaucoup pour toi, tu peux le garder”, dit-elle.

 

Emma secoua la tête. “Ne t’inquiète pas. Tu mérites de l’avoir. Cette jolie petite fille sera très belle avec. Comment s’appelle-t-elle ?” dit-elle en tapotant les jambes du bébé.

“C’est Natalia”, répondit Sophia. “Nous ne voulions pas prendre quelque chose qui semble avoir une grande valeur sentimentale”, ajouta-t-elle.

 

Cette fois, Emma décida de partager son histoire. “Voulez-vous vous asseoir un moment ?” dit-elle en offrant un tabouret à Sophia qui acquiesça.

 

“Tu vois, je n’ai pas pu tomber enceinte pendant longtemps, même si mon mari et moi voulions devenir parents”, commença Emma. “Lorsque Dieu nous a finalement donné un enfant, j’ai eu une grossesse tellement difficile que ma fille n’a pas vécu longtemps après l’accouchement.

 

“Nous avons fait tout ce que nous pouvions pour la sauver – traitements, opérations, tout ce qui aurait pu fonctionner. Au final, notre petit ange est quand même décédé. Les médecins m’ont dit qu’il n’y avait aucune chance que je tombe à nouveau enceinte, car je risquerais ma vie”, continua la vendeuse, un sourire douloureux aux lèvres.

 

“Je suis désolée d’entendre ça, Emma”, dit Sophia. Elle était sans voix, et elle ne savait pas comment réconforter Emma, d’autant plus qu’elles ne se connaissaient pas bien.

 

“Il n’y a pas besoin d’être désolée. Telle est la vie”, soupira Emma. “Nous sommes ici au marché aux puces pour vendre certaines des choses que nous avons achetées pour notre ange. Nous avons perdu beaucoup d’argent en essayant de la sauver, alors vendre des choses nous permettrait en quelque sorte de combler notre déficit financier”, révéla-t-elle.

 

Sophia se sentait à l’aise en parlant avec Emma. C’est comme si elles se connaissaient depuis des années. Elle se sentit suffisamment à l’aise pour partager sa propre histoire. “Je suis la mère célibataire de cette petite fille chérie”, dit-elle à Emma, en inclinant la tête vers Natalia, qui était occupée à jouer avec des jouets posés sur la table.

 

“J’habitais chez mes parents, mais ils n’ont pas soutenu mon parcours de mère. Ils voulaient que je fasse adopter Natalia, mais je ne pouvais pas. Alors j’ai quitté la maison, et maintenant nous vivons dans l’ancienne maison de ma défunte grand-mère. C’est une maison abandonnée, il n’y a pas d’électricité, et je tire mon eau d’un puits voisin”, expliqua Sophia.

 

“Je ne gagne pas beaucoup d’argent. Je suis coiffeuse et je fais du porte-à-porte pour demander si quelqu’un a besoin d’une coupe de cheveux. Bien sûr, ce n’est pas le cas de tout le monde, alors il y a à peine assez d’argent pour s’en sortir. La plupart de l’argent sert à acheter du lait, car je n’ai pas pu produire assez de lait maternel pour Natalia”, poursuit-elle.

Emma se sentit très malheureuse pour Sophia. Elle était émue de constater que même si Sophia et Natalia menaient une vie simple, la mère avait veillé à offrir à sa fille un cadeau d’anniversaire simple sous la forme de chaussures rouges. “C’est ça l’amour d’une mère – toujours faire des sacrifices, toujours supporter. Je suis fière de toi”, dit Emma à Sophia, qui était au bord des larmes.

 

Avant que Sophia et Natalia ne rentrent chez elles, Emma leur avait rendu les sept dollars qu’elles avaient initialement payés pour les chaussures. “S’il te plaît, achète du lait à Natalia. C’est un cadeau de ma part”, lui dit Emma. Sophia lui en était reconnaissante et se promit de repasser quand elle aura assez d’argent.

 

Le lendemain, alors que Sophia s’apprêtait à faire sa tournée habituelle en allant frapper aux portes des gens pour leur demander s’ils ont besoin d’une coupe de cheveux, une personne frappa à leur porte. Elle était surprise de voir Emma et son mari sur le pas de la porte.

 

“Emma !” s’exclama-t-elle. “Je ne pensais pas que tu te rappellerais quand tu nous as demandé où nous habitions hier. Quelle surprise !”

Emma sourit et tendit une enveloppe à Sophia. “Je n’ai pas pu m’empêcher de penser à Natalia et à toi hier quand vous êtes parties. J’ai parlé à mon mari, et nous avons décidé que nous voulions vous aider, même d’une manière simple”, dit-elle.

 

En ouvrant l’enveloppe, Sophia était confuse. Celle-ci était remplie d’argent. “Je ne peux pas accepter ça”, dit-elle au couple. “C’est beaucoup d’argent.”

 

Mais Emma secoua la tête. “S’il te plaît, nous insistons. Ce sont les ventes du marché aux puces de ces deux derniers jours. Mon mari et moi sommes ensemble, et nous pouvons encore trouver des moyens de gagner de l’argent et de combler ce trou financier. Mais toi – ton enfant a besoin de vous. Tu pourras vivre plus confortablement avec cet argent.”

 

Sofia n’arrivait plus à retenir ses larmes, ses mains tremblaient en serrant l’enveloppe sur sa poitrine. “Je ne sais pas comment vous remercier. Je suis tellement reconnaissante”, dit-elle en sanglotant. “J’étais sur le point de faire du porte-à-porte pour proposer à nouveau des coupes de cheveux, car Natalia et moi n’avons des réserves de nourriture que jusqu’au dîner. Je ne savais pas ce que nous allions manger après ça”, révéla-t-elle.

Emma prit Sophia dans ses bras, la réconfortant. “Maintenant, tu n’as plus à te soucier de ce que tu vas manger tous les jours”, reprit-elle.

 

Sophia et Emma sont rapidement devenues les meilleures amies du monde. Emma et son mari rendaient visite à Sophia et Natalia, et de même, Sophia aidait Emma à tenir son stand au marché aux puces.

 

Lorsqu’il fut temps pour Sophia de faire baptiser Natalia, elle nomma Emma et son mari comme parrains et marraines. Deux ans plus tard, Emma apprit qu’elle allait redevenir mère, malgré le peu d’espoir que lui avaient laissé les médecins.

 

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

  • Dieu récompense vos bonnes actions. Bien qu’Emma et son mari aient connu des épreuves, ils ont fini par obtenir ce dont ils avaient toujours rêvé. Malgré les faibles probabilités, Emma est tombée enceinte une nouvelle fois.
  • Peu importe la cruauté de la vie, ne la laissez pas endurcir votre cœur. Malgré sa douleur, Emma s’est assurée d’aider les autres. Elle a tendu une main secourable à Sophia quand elle en avait le plus besoin, ce qui lui a apporté encore plus de bénédictions.

Partagez cette histoire avec vos proches. Elle pourrait les inspirer et illuminer leur journée.

Beaucoup de gens partagent leurs histoires avec nous pour savoir ce que les autres en pensent. Si vous avez une opinion ou une suggestion concernant cette histoire, veuillez l'écrire dans les commentaires Facebook.

Articles Connexes