« Avance ! » : une mère récupère son fils émeutier et lui met une tape derrière la tête, « Une belle soufflante »

Une mère récupère son fils émeutier et lui met une tape derrière la tête, « Une belle soufflante »

 

Où sont les parents ? Cette question se fait une place de choix dans l’actualité, 4 jours après le début des émeutes à la suite de la mort de Nahel. Cet adolescent de 17 ans est décédé après avoir été tué par un policier à Nanterre, après un refus d’obtempérer. Ce drame a suscité l’indignation puis la colère d’une partie de la jeunesse. Dans certaines villes et quartiers, de nombreux commerces, lieux publics comme des écoles, des commissariats et des mairies ont été attaqués ou pillés. Plus de 45.000 policiers et gendarmes ont été déployés dans les rues dans un dispositif de sécurité rarement égalé.

 

Après le père qui a rattrapé et mis son fils dans le coffre de sa voiture, une mère est venue chercher le sien dans les rues de Nice. Le débat continue autour de la responsabilité des parents face aux violences commises par des mineurs.

 

Où sont les parents ? Cette question se fait une place de choix dans l’actualité, 4 jours après le début des émeutes à la suite de la mort de Nahel. Cet adolescent de 17 ans est décédé après avoir été tué par un policier à Nanterre, après un refus d’obtempérer. Ce drame a suscité l’indignation puis la colère d’une partie de la jeunesse. Dans certaines villes et quartiers, de nombreux commerces, lieux publics comme des écoles, des commissariats et des mairies ont été attaqués ou pillés. Plus de 45.000 policiers et gendarmes ont été déployés dans les rues dans un dispositif de sécurité rarement égalé.

 

Ces derniers jours, des dizaines de vidéos filmées par des témoins ou émeutiers eux-même montrent de jeunes personnes, parfois de 12 à 14 ans, participer aux exactions. Dans le flot de vidéos publiées sur les réseaux sociaux, la vidéo d’un père récupérant son fils émeutier et le mettant dans le coffre de sa voiture pour le ramener chez lui a fait le tour du web en quelques heures. Ce geste a provoqué une vague de soutien, et donné des idées à d’autres parents dont la responsabilité a été mise en lumière et suscité un lourd débat de société.

NICE : UNE MÈRE DE FAMILLE RÉCUPÈRE SON FILS ÉMEUTIER

En effet, le rôle des parents dans le chaos ambiant est adressé par de nombreux responsables politiques, jusqu’au plus haut de l’Etat. Le président de la République, Emmanuel Macron, a appelé les parents à l’aide pour tenir leurs enfants loin des violences. « Un tiers des personnes interpellées la nuit dernière sont des jeunes, parfois très jeunes. J’appelle les parents à la responsabilité », a tweeté le chef de l’Etat le 30 juin dernier.

 

Ce samedi 1 juillet 2023, une autre vidéo filmée à Nice par un journaliste du journal Nice Matin, a été saluée par les internautes. On peut y voir une mère de famille venir récupérer son fils émeutier. « C’est la soirée des parents. Une mère vient récupérer son fils qui traîne avec les émeutiers et lui administre une belle soufflante », a écrit le journaliste en légende de sa vidéo.

EMEUTES EN FRANCE : LE RÔLE DES PARENTS FAIT DÉBAT

De son côté, le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, a fait des annonces sur les suites judiciaires données pour ces mineurs qui ont commis des exactions, et le sort qui pourrait être reservé à leurs parents. « Chaque fois que les parents seront en capacité d’exercer leur autorité parentale, et qu’ils ne le feront pas, il y a une responsabilité pénale que je souhaite mettre en œuvre », a déclaré le Garde des Sceaux. « Lorsque les parents, qui ont des droits, mais aussi des devoirs, n’exercent pas leur autorité parentale et que cela met en cause la sécurité, la moralité et l’éducation des enfants, ils peuvent encourir à une peine dont le maximum est de deux ans de prison et 30.000 euros d’amende », a-t-il dit.

 

«Il ne s’agit pas de criminaliser les mamans seules qui ne sont pas en capacité d’exercer l’autorité parentale, a rappelé Eric Dupond-Moretti. Mais les parents qui peuvent le faire et ne le font pas méritent de rendre des comptes. Si les parents sont au rendez-vous de leurs explications, les enfants de 14 ans ne sont pas dans la rue en train de saccager nos vies quotidiennes»

Beaucoup de gens partagent leurs histoires avec nous pour savoir ce que les autres en pensent. Si vous avez une opinion ou une suggestion concernant cette histoire, veuillez l'écrire dans les commentaires Facebook.

Articles Connexes