L’appel d’un jeune homme de 23 ans : “J’ai besoin d’une greffe de moelle osseuse, vous pourriez me sauver la vie”

Être jeune et fort, c’est avoir toute la vie devant soi, pouvoir prendre des décisions à long terme, se “permettre” de faire des erreurs, de revenir sur ses pas, de mûrir et de comprendre quel type de personne on est ou on voudrait devenir. C’est du moins ce qui se passe dans la plupart des cas, lorsque la vie s’écoule “en douceur” et sans accroc particulier.

Ce n’est malheureusement pas le cas d’un jeune homme atteint d’une maladie rare et fulgurante. Mais il y a de l’espoir pour lui et chacun d’entre nous peut devenir le héros dont il a besoin de toute urgence.

 

Nous parlons de Marco Zabeo, 23 ans, un jeune Italien dont la vie a été complètement bouleversée par une nouvelle pour le moins malheureuse.

Après avoir présenté des symptômes tout à fait anormaux pour un garçon aussi jeune, Marco a subi divers examens qui ont révélé une terrible vérité : il est atteint d’une leucémie lymphoblastique aiguë.

Malheureusement, sa maladie a fortement diminué ses défenses immunitaires, l’exposant à de nombreux risques sanitaires. Il a donc été contraint de passer 39 jours à l’hôpital et dans un isolement total : “Je me sentais “coincé” entre trois murs et une fenêtre. J’ai commencé à craindre le monde extérieur, car je risquais d’aggraver mon état en m’y exposant. Mais mes proches me manquaient tellement”, a confié le garçon.

Mais il y a quelque chose à faire, quelque chose que nous pouvons tous faire.

 

En effet, le jeune homme a besoin d’une greffe de moelle osseuse : “J’ai besoin d’un donneur de moelle osseuse, ça ne vous coûte rien et vous pourriez me sauver la vie”, c’est la demande de Marco qui invite toutes les personnes qui le souhaitent à vérifier si elles peuvent être un donneur compatible pour lui. Il est possible de devenir donneur en s’adressant à des organisations à but non lucratif.

Marco a commencé une chimiothérapie et dit qu’il ne tient plus rien pour acquis : “Les odeurs, la possibilité de se promener, la chaleur du contact humain, maintenant j’apprécie davantage chaque petite chose, je réalise à quel point la vie est importante”.

Il sait que dès la fin de sa thérapie, il devra subir une greffe de moelle osseuse. Cependant, les chances de trouver un donneur compatible sont d’environ une sur 100 000, c’est pourquoi il a lancé l’appel en espérant que le plus grand nombre possible de personnes contacteront ADMO, une association italienne.

“J’aimerais que l’on prenne davantage conscience des maladies comme celle qui m’a frappée : dans ces cas-là, la survie des personnes souffrant de ces maladies rares dépend beaucoup non seulement du traitement qu’elles reçoivent, mais aussi de la solidarité des gens“, a révélé Marco. Nous espérons que de nombreuses personnes se mobiliseront pour l’aider et nous lui souhaitons le meilleur.

Beaucoup de gens partagent leurs histoires avec nous pour savoir ce que les autres en pensent. Si vous avez une opinion ou une suggestion concernant cette histoire, veuillez l'écrire dans les commentaires Facebook.

Articles Connexes