Matthieu Lartot amputé : il partage une photo de sa prothèse pour fêter la fin de sa rééducation

Ce 12 août 2023 est un grand jour pour Matthieu Lartot ! Le célèbre animateur a fini sa rééducation. Pour l’occasion, il a publié une photo de lui avec sa prothèse.

Ce samedi 12 août est une victoire pour Matthieu Lartot ! Après des semaines à l’hôpital où il a dû se remettre de l’amputation de sa jambe droite, le célèbre journaliste français a désormais fini sa rééducation. “Aujourd’hui, je vois le bout du tunnel“, avait-il déjà déclaré au micro de RTL le 3 août dernier. Pour fêter cette grande étape, Matthieu Lartot a partagé une nouvelle photo de lui sur les réseaux sociaux.

Une fin de rééducation célébrée sur Instagram

C’est sur son compte Instagram officiel que Matthieu Lartot a donc annoncé la merveilleuse nouvelle. Dans sa story, celui qui est connu pour commenter les matches de rugby du XV de France a dévoilé un cliché inédit où il affiche un grand sourire aux lèvres. “Fin de rééducation en hospitalisation complète. Petite pause d’une semaine avant de finir en ambulatoire“, pouvait-on lire en légende.

Les internautes ont ainsi pu découvrir le journaliste, fou de joie, avec sa prothèse à la jambe droite et sa béquille à la main. Pour immortaliser de plus belle ce grand événement, Matthieu Lartot a rajouté en fond sonore le titre New Day (nouveau jour en français, ndlr) de la chanteuse Alicia Keys. Une chanson qui symbolise parfaitement son combat !

thumbnail
@matthieulartot

Un mental d’acier !

Pour rappel, Matthieu Lartot avait annoncé la récidive de son cancer du genou en avril dernier, qui a conduit à l’amputation de sa jambe droite. Malgré cet événement, le commentateur est toujours resté optimiste. Le 8 août dernier, il avait donné de ses nouvelles à nos confrères du Point. “Mes examens sont plus qu’encourageant et tous les voyants au vert”, avait-il affirmé.

Le père de famille reste tout de même sur ses gardes et connaît les risques. “Je ne me considère pas encore à l’abri. Je vais encore être sous étroite surveillance pendant cinq ans. (…) Mais tous les malades le savent : on ne guérit pas du jour au lendemain et on vit longtemps avec la menace, un peu sournoise, du cancer”, avait-il conclu.

Source utilisée :

Instagram @matthieulartot

Beaucoup de gens partagent leurs histoires avec nous pour savoir ce que les autres en pensent. Si vous avez une opinion ou une suggestion concernant cette histoire, veuillez l'écrire dans les commentaires Facebook.

Articles Connexes