Coupe du monde de rugby : Antoine Dupont et Jean Dujardin contre la “récupération” de Valeurs Actuelles

Ni le capitaine du XV de France, Antoine Dupont, ni le comédien oscarisé, Jean Dujardin, n’ont apprécié d’être en Une du magazine d’extrême-droite “Valeurs actuelles”. Et, en pleine coupe du monde de rugby en France, ils l’ont fait savoir.

En pleine coupe du monde de rugby, c’est un message fort. Ce samedi, le chouchou du public et capitaine du XV de France et joueur du Stade Toulousain, Antoine Dupont, a affiché son mécontentement d’être en Une de “Valeurs actuelles”. Une colère partagée par Jean Dujardin. Le magazine d’extrême-droite a, en effet, utilisé une photo des deux hommes pour orner sa couverture en titrant sur “La France rugby”. Dans une story postée sur son compte Instagram, le comédien oscarisé et créateur de la cérémonie d’ouverture de la coupe du monde de rugby a immédiatement fait savoir qu’il ne partageait pas les valeurs du magazine. “La France rugby oui, vos valeurs non. Pas de récupération. Merci.” a publié Jean Dujardin.

Sur sa couverture, Valeurs actuelles vante les “supporters bien élevés”, les “joueurs patriotes” et les “valeurs exemplaires d’un sport devenu modèle de société”. S’il n’a pas pris publiquement la parole, Antoine Dupont s’est aussi immédiatement désolidarisé de la “récupération” de Valeurs Actuelles en repartageant la story du comédien.

Compte Instagram d'Antoine Dupont, le capitaine du XV de France.
Compte Instagram d’Antoine Dupont, le capitaine du XV de France.

Le directeur de la rédaction de Valeurs Actuelles leur a répondu dans une lettre diffusée sur le réseau social X (ex-Twitter). “Nous avons avons mis à la Une de notre journal car nous cherchons des modèles, et à fuir, autant que nécessaire, la complainte”, explique Denis Tugdual. “Et nous vous avons mis à la Une pour dire que nous vous soutenions après les critiques reçues au sujet de la cérémonie d’ouverture”.

“Chacun a le droit de vous aimer” et “chaque journal est libre de ses publications”, conclut le directeur de la rédaction de Valeurs Actuelles.

Cette prise de position n’est pas anodine, quelques semaines après la polémique sur le recrutement de Bastien Chalureau au sein de l’équipe de France de rugby. Le joueur de Montpellier a été condamné à six mois de prison avec sursis, en 2020, pour violences racistes sur deux autres joueurs de rugby. Il a fait appel de sa décision et les faits seront rejugés en novembre 2023. Mais ce recrutement avait provoqué un tollé. La ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra allant jusqu’à prendre position, appelant à “laisser la justice faire sereinement son travail, dans le respect de la présomption d’innocence”.

Beaucoup de gens partagent leurs histoires avec nous pour savoir ce que les autres en pensent. Si vous avez une opinion ou une suggestion concernant cette histoire, veuillez l'écrire dans les commentaires Facebook.

Articles Connexes