Ma belle-fille m’a jeté hors de la maison quand je suis devenu un fardeau, puis a rampé à genoux quelque temps après – Histoire du jour

Un homme âgé souffrant a été mis à la porte de la maison de son fils par sa belle-fille qui ne voulait pas s’occuper de lui. Cependant, elle est revenue en rampant lorsqu’un événement surprenant s’est produit.

“Vous êtes nouveau ici ?”, m’a demandé une gentille dame de la maison de retraite lorsque je suis arrivé et que je me suis installé. Le personnel m’a emmené dehors, dans mon fauteuil, sachant que j’avais besoin de me détendre. Cette femme s’est approchée. Elle a dû voir la tristesse sur mon visage.

J’ai haussé les épaules. “Pourquoi tout le monde est là ?”, lui ai-je répondu d’un air moqueur. J’ai agité une partie de mes lèvres, mais elle n’a fait que me fixer avec de grands yeux et de la curiosité. “Eh bien, j’avais l’habitude de vivre avec mon fils. Mais ma belle-fille a saisi l’occasion pour me mettre dehors quand il a dû se déplacer pour son travail.”

A des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

“Oh, c’est terrible”, a-t-elle dit. “Mais ce n’est pas si mal ici. Vous ne serez pas seul. Les gens sont gentils, et il y a beaucoup d’activités.”

J’ai soupiré. Je ne savais pas quoi lui dire.

“Je vois. Comment vous appelez-vous ?”

“Miriam, et vous ?”

“Don.”

“Ravi de vous rencontrer, Don”, a-t-elle dit. “Je suis curieux. Que fera votre fils quand il découvrira que vous n’êtes pas là à son retour ?”

“Eh bien, je n’en ai aucune idée”, lui ai-je répondu en secouant la tête. “J’espère qu’il va au moins donner une leçon à sa femme pour avoir fait des choses derrière son dos. Mais je pense qu’elle pourrait le convaincre que c’est une bonne chose. C’est peut-être mieux comme ça. Elle devait cuisiner et s’occuper de moi parfois. Ça peut être fatigant.”

A des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

“Vous pouvez toujours embaucher quelqu’un, et vous pouvez rester à la maison”, dit Miriam en secouant la tête.

“C’est ce que je pensais qu’il arriverait. Je veux dire, mon fils a de l’argent. Ce n’est pas un problème d’argent”, ai-je dit.

“Vous allez vous plaire ici, et peut-être que votre fils viendra bientôt vous chercher”, a-t-elle supposé en souriant. J’ai souri en retour, mais je n’ai rien dit et j’ai continué à profiter de la nature.

***

À mon grand étonnement, la personne qui est apparue à la maison de retraite en désespoir de cause quelques semaines plus tard n’était pas mon fils, Jackson. C’était Adeline, sa femme.

“Don ! Don ! Oh mon Dieu, je suis tellement désolée ! S’il vous plaît, vous devez rentrer à la maison !”, a-t-elle hurlé, en s’agenouillant devant moi. J’étais en train de lire dans la salle commune, et tout le monde s’est retourné pour nous regarder.

A des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

” Adeline, lève-toi. Ne fais pas de scène “, ai-je dit calmement.

“S’il vous plaît, Don. Jackson m’a mis à la porte ! Et… personne d’autre ne voulait m’offrir un endroit où rester. Tout le monde était tellement occupé par sa vie qu’il ne pensait même pas à moi, et mon mari ne me laissait pas revenir à la maison.” Adeline pleurait sur mes genoux.

“Eh bien, je sais ce que ça fait”, ai-je murmuré, le mépris étant évident dans mon ton.

“Je le sais ! Je sais ! J’ai été horrible avec vous ! S’il vous plaît, vous devez revenir avec nous ! Je ferai tout ce que vous voulez ! Je prendrai soin de vous ! Je ne serai plus jamais aussi égoïste ! Je me déteste, mais je ne veux pas que mon mari ou vous me détestiez. S’il vous plaît, je suis tellement désolée. S’il vous plaît, allez-vous m’aider ?”, Adeline m’a supplié, ses yeux pleins de larmes me regardant fixement.

A des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

“Si Jackson t’a jeté dehors, pourquoi n’est-il pas là pour moi ?”

“Je ne lui ai pas dit dans quelle maison de retraite je vous ai envoyé. C’était le dernier moyen de pression que j’avais. Je voulais le punir.Je parie qu’il vous cherche, mais ça ne fait que trois jours qu’il l’a découvert”, a-t-elle répondu en levant la tête de mon genou.

J’ai soupiré. Je ne savais pas quoi lui dire. Honnêtement, j’avais commencé à aimer ma vie dans le centre. Miriam avait raison. C’était bien. Je me faisais des amis, et le personnel était très professionnel. C’était peut-être le bon choix, même si je ne l’avais pas fait moi-même.

J’ai dit à Adeline que je ne pouvais pas y retourner. Mais je lui ai demandé d’appeler Jackson pour lui dire où j’étais. Il fallait que je parle à mon fils.

A des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Jackson est venu s’excuser pour ce que sa femme m’avait fait. Il a dit qu’il avait promis à sa mère – ma défunte épouse, Sarah – qu’il prendrait toujours soin de moi et ne me renverrait jamais.

Je lui ai dit que ce n’était pas un mauvais arrangement. En fait, je lui ai assuré que je me portais mieux à la maison de retraite qu’à la maison, seul, sans rien à faire.

Cependant, je ne l’ai pas poussé à pardonner à Adeline. C’était à lui de le faire. Parce qu’en fin de compte, elle avait agi derrière son dos, et ce qui s’est passé ensuite était son choix.

Finalement, mon fils a pardonné à Adeline après qu’elle a commencé à lui rendre visite et à faire du bénévolat à la maison de retraite. Il lui a fallu un certain temps pour prendre cette décision. Elle est revenue trois mois après qu’il l’a mise à la porte.

A des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Parce que j’ai décidé de rester dans la maison de retraite, je me suis retrouvé à aller beaucoup mieux, et en prime, Miriam et moi nous nous sommes rapprochés, et nous avons fini par nous mettre ensemble. J’ai même remercié Adeline à un moment donné, ce qui l’a fait rire et s’excuser à nouveau. Elle n’a plus jamais agi de manière égoïste.

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

  • Les grandes décisions, comme envoyer un parent dans une maison de retraite, doivent être discutées avant. Adeline a pris une décision irréfléchie sans consulter son mari, ce qu’elle a regretté plus tard.
  • Tout le monde a droit à une seconde chance. Bien qu’Adeline ait fait une énorme erreur, Don et Jackson lui ont pardonné à un moment donné, car elle faisait partie de la famille et méritait la chance de se racheter.

Partagez cette histoire avec vos amis. Elle pourrait égayer leur journée et les inspirer.

Beaucoup de gens partagent leurs histoires avec nous pour savoir ce que les autres en pensent. Si vous avez une opinion ou une suggestion concernant cette histoire, veuillez l'écrire dans les commentaires Facebook.

Articles Connexes