Une dame invite son voisin chez elle pour l’aider à changer son bébé, des jours plus tard, sa maison devient méconnaissable – Histoire du jour

Une veuve âgée et solitaire vient au secours d’un père célibataire désespéré avec un nouveau-né en pleurs. Plus tard, elle est stupéfaite lorsqu’elle rentre chez elle et voit les changements dans sa maison.

Margaret essayait de choisir un bon cantaloup quand elle a entendu un bébé pleurer. Le cri était très fort et très proche.

La femme s’est donc retournée et derrière elle se trouvait un jeune homme avec un bébé, poussant un chariot rempli de provisions. L’homme a croisé le regard de Margaret et a rougi. “Désolé”, a-t-il dit. “Il a faim.”

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

“Non,” a dit Margaret en souriant. “C’est autre chose, c’est sûr !”

“Non !”, a dit le père. “J’ai changé sa couche il y a dix minutes !”

Margaret s’est mise à rire. “C’est ce qui est merveilleux avec les bébés !” dit-elle, puis, elle sourit. “Vous n’habiteriez pas à côté de chez moi ? Vous venez d’emménager, non ?”

Nous sommes tous ici pour nous aider les uns les autres.

L’homme a acquiescé et a regardé, impuissant, le bébé qui criait et le chariot. “Oui, je vais le ramener à la maison”, a-t-il soupiré. “Un autre changement de couche s’annonce !”

Il avait l’air si abattu et si épuisé que Margaret a fini par dire. “Je vais le faire !”

L’homme avait l’air stupéfait et soulagé, presque comme s’il venait de gagner à la loterie. “Vous allez le faire ?”, haletait-il. “Vous êtes sûr ?”

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Margaret a souri. “J’ai quatre enfants et sept petits-enfants. J’en suis sûre !”

Margaret est rentrée chez elle avec l’homme. Et elle a rapidement changé la couche du bébé. Dès qu’il s’est senti propre et sec, le bébé a cessé de pleurer. Ensuite, il a levé vers Margaret d’immenses yeux marron chocolat et a serré les poings.

“N’es-tu pas une beauté”, a chantonné Margaret en le cajolant. Elle aimait cette bonne odeur de bébé. “Oh, ça me manque !”, a-t-elle murmuré.

Margaret a remis à contrecœur le bébé au père qui l’attendait. “Vous et votre femme avez beaucoup de chance”, a-t-elle dit. “C’est le plus adorable des bébés !”

L’homme a détourné rapidement le regard, et Margaret l’a vu les larmes aux yeux. “Ma femme… est décédée quand Nina est née”, a-t-il dit. “Une crise cardiaque…”

“Je suis vraiment désolée “, a dit Margaret et a posé une main douce sur le bras de l’homme. “Ce n’est pas facile. Je le sais, mon mari est décédé il y a un an, et je n’arrive toujours pas à faire mon deuil.”

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

L’homme a hoché la tête. “Je m’appelle Ben, au fait”, a-t-il dit. Puis, il a tapoté les fesses du bébé. “Et lui, c’est Joe. Et si je vous faisais une tasse de café ?” Margaret et Ben se sont assis dans la cuisine et ont pris un cappuccino pendant que Joe faisait la sieste.

“Alors”, a dit Ben. “Je suis architecte, mais depuis la mort de Valérie, je suis en congé. J’ai un énorme projet, mais il est suspendu… Je ne veux pas laisser Joe à quelqu’un en qui je n’ai pas confiance. Il est tout ce que j’ai.”

Margaret a dit : “Vous pourriez me le laisser quelques matins, pour voir comment ça se passe. D’ailleurs, ça me fera du bien d’avoir un bébé à la maison !”

Le visage de Ben s’est éclairé. “Ce serait formidable !”, s’est-il exclamé. “Je vous paierais bien sûr !”

“Je vous en prie”, a dit Margaret. “Ce sera un plaisir !”

À partir de ce moment-là, Ben déposait Joe chez Margaret. Les matins sont rapidement devenus toute la journée, tous les jours. “Margaret,” a dit Ben fermement. “Vous devez me laisser vous payer.”

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Il a regardé autour de la petite maison soignée de Margaret. Les murs avaient besoin d’être peints, et les lattes de bois du plancher étaient décollées. “Vous pouvez utiliser l’argent, je le sais !”

“Ben”, a dit Margaret. “Mes enfants et mes petits-enfants vivent loin d’ici. Quand vous m’amenez Joe tous les jours, j’ai l’impression d’avoir une famille. S’il vous plaît, ne m’enlève pas ça.”

Ben a embrassé la joue de Margaret. “D’accord, Margaret”, a-t-il dit. “Je comprends”. Cependant, Ben a déjà un plan en tête.

Quand Joe a presque un an, Ben a annoncé qu’il prenait des vacances. “Tenez”, dit-il, en tendant une enveloppe à Margaret. “Vous allez aussi partir en vacances !”

“Vraiment ?”, s’est étonnée la femme âgée. Elle a ouvert l’enveloppe et a trouvé les bons pour un billet d’avion et une escapade de sept jours dans un spa de luxe dans la vallée de Napa. “Je ne peux pas accepter ça !”

“Si, vous pouvez !”, a souri Ben. “Grâce à vous, je viens de décrocher un projet de plusieurs millions de dollars, alors allez vous faire gâter.”

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

Margaret était heureuse. Elle a passé un merveilleux moment au spa et s’est même fait de nouveaux amis, mais elle avait hâte de rentrer chez elle et de revoir Joe et Ben.

Le taxi l’a déposée chez elle, et Margaret a glissé les clés de la maison dans la serrure. Puis, la porte s’est ouverte. “Je… Ce n’est pas ma maison !”, s’est-elle exclamée.

Ensuite, une voix joyeuse a crié : “SURPRISE !”

Ben se tenait dans le salon avec Joe dans les bras et un énorme sourire sur le visage. Margaret a regardé la pièce, stupéfaite. Les murs étaient peints de l’ivoire, et le plafond était d’une pêche pâle.

Les planches du plancher étaient en bois brillant couleur miel. Ses vieux canapés étaient recouverts d’un velours pêche pâle et parsemés de coussins ivoire. Un joli lustre vintage pendait au plafond.

“Qu’avez-vous fait à mon salon ?”, a-t-elle demandé.

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

“J’ai fait venir mon équipe et mon décorateur”, a expliqué Ben. “Attendez de voir la cuisine. C’est ma préférée.”

“YAH !”, cria Joe et tendit les bras vers Margaret. “Mais… mais… POURQUOI ?”, a demandé Margaret.

“Parce que”, a dit Ben avec douceur. “Vous le méritez. Vous êtes charmante, chaleureuse, généreuse et gracieuse. C’est un remerciement de la part de Joe et moi, et j’espère que vous ferez partie de nos vies pour toujours !”

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

  • Nous sommes tous là pour nous aider les uns les autres. Tendez la main si vous voyez quelqu’un en difficulté, car la prochaine personne dans le besoin, c’est peut-être vous.
  • Une famille est fondée sur l’amour et l’entraide. Ben et Joe n’avaient pas de famille, et les enfants de Margaret étaient loin, mais ils ont fini par se réconforter et se soutenir mutuellement.

Beaucoup de gens partagent leurs histoires avec nous pour savoir ce que les autres en pensent. Si vous avez une opinion ou une suggestion concernant cette histoire, veuillez l'écrire dans les commentaires Facebook.

Articles Connexes