Beaucoup de femmes de mon âge en rêvent, mais elles ont toutes peur de quelque chose, surtout de ce que les gens vont dire.

Ma vie ne peut pas être heureuse : enfance dans un orphelinat, deux mariages ratés et la mort d’un fils adulte. Pourquoi la vie m’a-t-elle autant mis à l’épreuve ? Je ne sais pas, c’est probablement juste mon destin, mais dans ma vieillesse, j’ai quand même réussi à m’arracher un peu de bonheur.

En raison de mon mariage précoce, je n’ai en fait aucune formation en tant que telle, car j’ai interrompu mes études en troisième année. Mon mari était très jaloux de moi et ne me permettait pas d’étudier. Pendant cinq ans de mariage, nous n’avons pas eu d’enfant et à cause de cela, nous nous sommes souvent disputés. Mon mari a commencé à boire et à me lever la main dessus. Je l’ai enduré un peu plus longtemps et je me suis enfui de lui. C’est vrai que je me suis retrouvée dans la rue, sans argent ni rien, mais je ne suis pas morte. Il y avait de bonnes personnes qui m’ont aidé.

Quelques années plus tard, le destin m’a donné un deuxième mari, Martin. Nous nous sommes mariés et j’ai finalement donné naissance à mon fils tant attendu. Mais malheureusement, notre bonheur n’a pas duré longtemps : mon mari m’a quitté pour une autre femme et m’a laissé seule avec mon enfant de trois ans.

Je n’ai pas besoin de vous dire à quel point la vie de mère célibataire était difficile. Tout le monde le sait : manque constant d’argent, de temps et manque total de force dû à plusieurs emplois. Pourtant, j’ai surmonté tout cela et j’ai élevé un fils merveilleux.

Mon Marc adorait faire de la moto, même si je n’aimais pas ça du tout. Mais les garçons n’écoutent souvent pas leur mère et, malheureusement, mon fils ne fait pas exception. Un soir de pluie, il est allé faire un tour avec ses amis et a eu un accident… C’était le pire jour de ma vie.

Puis tout a perdu son sens pour moi, je ne voulais plus vivre. Plusieurs années se sont écoulées depuis et un ami m’a conseillé un jour d’essayer d’avoir un autre enfant… J’ai déjà 55 ans, mais avec l’aide de la médecine moderne, je pourrais encore devenir mère.

J’ai longuement réfléchi à tout cela et j’ai finalement décidé de le faire. Où ai-je trouvé l’argent pour faire le traitement ? J’ai vendu mon appartement de trois pièces et en ai acheté un plus petit, et la différence entre ces montants était suffisante pour un traitement à la clinique.

Près d’un an s’est écoulé depuis. Le printemps est déjà dans l’air, les jours rallongent. Les rayons du soleil tombent sur le lit où ma fille Zoé dort doucement. Et vous savez quoi, je me fiche de ce que disent les gens. Tout le monde pensera que grand-mère a donné naissance à une petite-fille dans sa vieillesse… Mais je sais que ce n’est pas le cas et que c’est seulement maintenant que je suis vraiment heureuse. Je me suis offerte le plus beau cadeau dont je puisse rêver. Peu importe à quel point c’était difficile avant.

Beaucoup de gens partagent leurs histoires avec nous pour savoir ce que les autres en pensent. Si vous avez une opinion ou une suggestion concernant cette histoire, veuillez l'écrire dans les commentaires Facebook.

Articles Connexes