Marie a chassé sa belle-fille de l’appartement parce qu’elle était sûre que son fils n’était pas le père de l’enfant. Au bout de trois ans, elle le regrette amèrement.

Marie, la belle-mère d’Iris, a crié à sa belle-fille : « Prends l’enfant et va-t’en. Ce n’est pas l’enfant de Paul. Et il te faisait tellement confiance ! Iris ne savait pas quoi dire, elle a juste serré et embrassé son enfant, et Marie a toujours insisté sur le fait que l’enfant n’était pas de son fils. Paul a grandi comme le chouchou de sa mère et a été sous son contrôle toute sa vie, même fonder sa propre famille ne l’a pas changé.

Et Iris ne pouvait rien faire dans cette situation et se contentait de regarder son mari avec des yeux tourmentés. — « Paul, pourquoi laisses-tu ta mère me traiter comme ça ? Qu’est-ce que j’ai mal fait ?” – « Sois patiente, mon amour. C’est ma mère!” Mais la goutte d’eau qui a fait déborder le vase a été les paroles de la belle-mère selon lesquelles l’enfant qu’Iris avait récemment mis au monde n’avait pas été conçu par Paul.

Elle ne pouvait rien faire d’autre que de faire ses valises avec le bébé et d’aller chez ses parents. Mais quelque chose de plus douloureux que les paroles de la belle-mère s’est produit : le mari n’a rien fait pour l’arrêter. La belle-mère a gagné et triomphé. Elle reviendrait enfin à une vie normale, après tout, elle s’en souvenait très bien et essayait de rappeler ces soirées où son Paul rentrait du travail et où ils s’asseyaient à table ensemble, dînaient et discutaient agréablement. Mais un jour, quelque chose d’inattendu lui est arrivé : alors que Paul revenait du travail tard dans la nuit, un bandit l’a attaqué et volé.

Malheureusement, Paul n’a jamais repris conscience et est parti dans l’autre monde… Marie a presque perdu la tête, chaque soir elle entrait dans la chambre de son fils, touchait ses affaires et embrassait sa photo. À son tour, tout allait bien pour Iris – la femme courait joyeusement après le travail pour aller chercher son fils à la maternelle, elle avait récemment reçu une promotion et son nouveau mari l’attendait toujours pour le dîner.

Lorsqu’Iris a rencontré son ancienne belle-mère ce jour-là, elle a failli avoir une crise cardiaque – la femme ressemblait à une sans-abri. Il ne restait plus grand-chose de son apparence de ce dont Iris se souvenait. – « Oh, c’est l’enfant de Paul, c’est définitivement son enfant », dit la femme plus âgée en larmes en voyant son petit-fils. – “Pardonne-moi, Iris, c’est moi qui ai détruit ta famille, je suis la pire personne au monde.” Iris a regardé son ancienne belle-mère, a eu pitié d’elle et à partir de ce moment-là, elle lui a permis d’avoir des contacts occasionnels avec son petit-fils.

Beaucoup de gens partagent leurs histoires avec nous pour savoir ce que les autres en pensent. Si vous avez une opinion ou une suggestion concernant cette histoire, veuillez l'écrire dans les commentaires Facebook.

Articles Connexes