Une étude montre à quoi pourrait ressembler un être humain en télétravail en 2100

Devenu de plus en plus la norme, le télétravail pourrait bien transformer l’apparence et le squelette de l’être humain d’ici la fin du siècle, comme le montre cette étude.

Un dos courbé, bossu, des mains recroquevillées et une prise de poids déséquilibrée, voici à quoi pourrait ressembler une personne en télétravail dans quelques dizaines d’années. La description a de quoi faire paniquer, et pourtant elle pourrait devenir réalité.

C’est ce que révèlent des chercheurs de l’université de Leeds qui se sont intéressés à l’évolution physique de l’être humain après plusieurs décennies à s’être ajustés à la récurrence du télétravail. Ils nous présentent le portrait d’une femme appelée Anna en 2100.

Si le télétravail est loué pour effacer le temps de trajet lors d’une journée, octroyant un meilleur repos et moins de fatigue, la pauvre Anna ne semble pas au meilleur de sa forme.

Ils se sont basés sur le fait qu’un tiers des personnes en télétravail n’avait pas à proprement parler de bureau à disposition, ou d’espace de travail à domicile. Ainsi, nombreux sont celles et ceux qui se retrouvent à travailler sur leur ordinateur, en direct de leur canapé, allongé, voire même dans leur lit.

Naturellement, le corps humain s’ajuste à notre comportement physique et si nous passons de plus en plus de temps allongé ou affalé, notre corps évoluera en conséquence. C’est ce qui arrivera à Anna en 2100, après des décennies de télétravail.

Une perspective effrayante

On découvre Anna le dos courbé, bossu, des yeux plissés et gonflés, et des mains recroquevillés à force d’écrire tout le temps sur un ordinateur : “Anna affiche de nombreux effets physiques en raison de l’utilisation constante de la technologie, de l’exposition à l’écran et d’une mauvaise posture, ainsi que de la mise en évidence de problèmes de santé mentale potentiels”, indique l’étude.

“Pour visualiser les effets de ne pas avoir un lieu de travail approprié à la maison, nous avons utilisé la recherche scientifique et travaillé avec des experts de la santé pour révéler à quoi pourrait ressembler le télétravailleur du futur”, expliquent les chercheurs.

Ainsi, Anna doit son dos bossu au fait de travailler généralement dans son lit, tandis que ses yeux sont rouges et douloureux, gonflés, à forcé de travailler toutes les journées sur un écran. Elle subit également une grosse prise de poids et affaiblit son système immunitaire à cause d’un manque criant d’air frais et d’exercices.

Après cette révélation, les experts préconisent aux télétravailleurs de trouver des solutions de rester physiquement actifs, via des exercices d’extension, pour rester sains et éviter de devenir comme Anna. Ils recommandent aussi de s’organiser un espace de travail digne de ce nom à domicile, afin de mieux distinguer le travail du plaisir d’être à la maison.

Directrice de l’institut Proactive Healthcare, Sarah Gibson préconise d’avoir au recours à la règle du 20-20-20 : “Détournez votre regard de l’écran toutes les 20 minutes, pendant 20 secondes et ce, à 20 pieds (6 mètres, ndlr) à l’horizon”.

Beaucoup de gens partagent leurs histoires avec nous pour savoir ce que les autres en pensent. Si vous avez une opinion ou une suggestion concernant cette histoire, veuillez l'écrire dans les commentaires Facebook.

Articles Connexes