“Martine, assieds-toi, nous devons parler sérieusement.” Le mari attendait sa femme à la maison avec une enveloppe à la main.

Martine est rentrée tard. La femme ouvrit la porte et vit son mari assis à la table du salon avec une enveloppe à la main. Timothée a salué sa femme et lui a dit qu’il devait lui parler. Au début, en entendant de tels mots, Martine était stressée. Ce soir-là, la femme ne voulait pas rentrer chez elle, mais elle ne voulait pas non plus rester au travail. L’air sentait le printemps. La femme a déjà oublié ce que c’est que de simplement marcher et profiter du beau temps.

 

Elle était toujours pressée et n’avait pas l’occasion de profiter des choses les plus simples. À 39 ans, elle en avait 50 et paraissait en fait beaucoup plus âgée que ses pairs. La femme n’avait ni le temps ni l’énergie pour prendre soin d’elle-même. En plus, Martine ne pensait plus en avoir besoin. La femme ne vivait que pour sa famille : son mari, Timothée, et ses deux fils adultes. Elle les considérait comme la source de son bonheur. Martine s’est mariée à l’âge de 18 ans et à 19 ans, elle a donné naissance à son premier enfant. La femme se souvenait de la façon dont sa mère l’avait découragée de se marier tôt, mais rien ne pouvait la convaincre, elle et son bien-aimé, de changer leurs projets. Ils pensaient que c’était le bon moment pour fonder une famille.

 

Leur cérémonie de mariage était modeste. Martine a vécu avec sa belle-mère pendant plusieurs années sous le même toit, ce qui n’était pas agréable pour elle, car la mère de son mari disait souvent à la femme qu’elle n’était personne et ne représentait rien dans la famille, et Timothée trouverait bientôt quelqu’un d’autre et surtout quelqu’un de meilleur. C’est pour cette raison que Martine a essayé d’être l’épouse parfaite. La femme s’occupait constamment de la famille et du ménage : elle lavait, repassait, nettoyait, faisait les courses et préparait une variété de plats. Elle ne se souvenait pas de la dernière fois où elle avait été heureuse d’acheter de nouveaux vêtements. La femme pensait qu’il valait mieux acheter quelque chose pour son mari et ses fils, de préférence de haute qualité, qu’un nouveau chemisier ou une nouvelle robe pour elle-même. Martine n’a jamais eu de carrière professionnelle. Elle travaillait comme vendeuse sur un marché local et gagnait de l’argent comme femme de ménage. Timothée, contrairement à sa femme, avait une bonne éducation, grâce à laquelle il travaillait dans de bonnes conditions et exerçait un métier qui lui procurait beaucoup de joie. C’était un médecin respecté, respecté à la fois par ses collègues et par ses patients.

 

Récemment, Martine a commencé à remarquer que Timothée était de plus en plus souvent en retard et rentrait fatigué du travail. La femme s’est souvenue des paroles de la mère de son mari et s’est rendu compte que son mari avait une autre femme. Maintenant, tandis qu’elle respirait l’air chaud du printemps, Martine pleurait en même temps, essuyant ses larmes avec ses mains rugueuses. La femme ne comprenait pas comment l’homme qu’elle aimait pouvait lui faire ça. Cependant, elle a dû rentrer chez elle.

 

Martine ouvrit doucement la porte et vit son mari assis à la table du salon avec une enveloppe à la main. Sur un ton inhabituel et solennel, Timothée informa sa femme qu’ils devaient parler. La femme s’est mise en colère parce qu’elle savait ce que Timothée voulait lui dire. Cependant, son mari a voulu la remercier d’avoir tant fait pour la famille et lui a expliqué qu’il avait récemment fait des heures supplémentaires pour réaliser le rêve de Martine, qui était un voyage en Espagne. L’enveloppe contenait des billets d’avions que le mari avait achetés pour lui et sa femme.

Beaucoup de gens partagent leurs histoires avec nous pour savoir ce que les autres en pensent. Si vous avez une opinion ou une suggestion concernant cette histoire, veuillez l'écrire dans les commentaires Facebook.

Articles Connexes