Mon mari s’est occupé de toutes les formalités après la naissance de notre enfant, mais il a commis une erreur.

Tout au long de ma grossesse, j’étais sûre que j’allais donner naissance à une fille, je ne pensais même pas que le médecin aurait pu se tromper. Toutes les échographies ont clairement montré qu’il ne s’agissait certainement pas d’un garçon, même si un des médecins nous a mentionné qu’il arrive parfois que le bébé soit mal positionné lors de l’examen et que les caractéristiques indiquant le sexe soient difficiles à identifier.

 

J’étais dévastée à l’idée qu’une telle situation puisse m’arriver. J’ai donc rapidement mis ces pensées de côté et j’étais heureuse d’avoir une petite fille. Mais les doutes revenaient sans cesse, alors au moment de choisir un prénom pour notre fille, mon mari et moi avons également cherché un prénom masculin qui nous plairait. Il n’y avait aucun problème avec le prénom féminin, nous étions d’accord que ce devait être Agathe, mais nous ne pouvions rien choisir pour le garçon. Cela a donné lieu à des disputes entre nous, alors nous avons finalement abandonné et nous sommes accrochés à l’idée d’avoir une fille.

 

Après la naissance du bébé, j’ai été honnêtement surprise lorsque le médecin m’a annoncé qu’il s’agissait d’un garçon. Je n’étais pas prête pour ça. Le bébé était en bonne santé et il n’y avait aucune raison de s’inquiéter, mais j’étais toujours tourmentée par l’idée que j’étais censée avoir une fille. À notre sortie de l’hôpital, notre fils n’avait toujours pas de prénom, nous avons donc essayé de lui en trouver un qui lui conviendrait. Nous avons fait diverses suggestions, mais à chaque fois il y avait quelque chose qui ne nous plaisait pas. Les parents les plus proches ont été impliqués dans le choix du nom. Il s’est avéré que ce n’était pas la meilleure idée car tout s’éternisait. Finalement j’ai dit :

– Ce sera Benjamin, du nom de mon grand-père.

Mon mari a accepté et a fait taire les objections de la famille. Je suppose qu’il en avait vraiment marre et qu’il voulait qu’on le laisse tranquille. Le lendemain matin, il alla régler ses affaires à l’état civil. Quand j’ai vu l’acte de naissance, j’ai pensé que c’était une blague… C’était écrit Baptiste, mais c’était censé être Benjamin.

 

Au début, j’ai fondu en larmes, je pensais que mon mari se souvenait du nom de mon grand-père et je n’avais pas écrit sur le papier ce qu’il devait donner au bureau. Finalement, j’ai expliqué calmement à mon mari que nous nous étions mal compris et que notre fils s’appelait Benjamin.

Mon mari a immédiatement pris le téléphone et a essayé de régler la situation, mais après une heure d’attente pour l’appel, il a appris que la dame qui délivrait les documents était déjà rentrée chez elle. Je pense que nous pouvons encore l’annuler et corriger l’acte de naissance, mais c’était peut-être bien parce que nous avons une nuit supplémentaire pour réfléchir si nous avons choisi le bon nom.

Beaucoup de gens partagent leurs histoires avec nous pour savoir ce que les autres en pensent. Si vous avez une opinion ou une suggestion concernant cette histoire, veuillez l'écrire dans les commentaires Facebook.

Articles Connexes