Un homme a remarqué des enfants affamés devant un restaurant et les a invités à manger. Lorsqu’il a reçu la facture, il a été ému aux larmes.

Les rues des grandes villes sont pleines de contrastes. Vices et vertus, indifférence et compassion, jeunesse et vieillesse y cohabitent. Cependant, on peut souvent voir côte à côte richesse et pauvreté. Mais à quelle fréquence les personnes qui réussissent prêtent-elles attention à ceux qui en ont besoin et les aident autant qu’elles le peuvent ? En règle générale, jamais.

 

Bien sûr, la plupart des gens riches s’impliquent dans des œuvres caritatives et font souvent l’aumône. Mais combien de personnes sont capables de partager leur propre dîner avec ceux qui ont faim ?

 

Chaque grande ville possède des restaurants dotés de grandes fenêtres et de vérandas. En règle générale, les visiteurs sont occupés à manger et à boire, à se parler et à ne pas regarder dehors.

 

Cependant, vous ne pouvez pas seulement observer l’intérieur du restaurant depuis la rue. Depuis la rue, vous pouvez également voir tout ce qui se passe dans les locaux. Et pendant que passent les adultes qui n’ont pas les moyens d’aller au restaurant, les enfants sont plus directs. Ils regardent avec intérêt à la fois les gens assis à table et la nourriture servie par les serveurs.

 

L’un des invités a remarqué que des enfants regardaient avec intérêt la nourriture du restaurant.

 

Remarquant deux enfants intéressés à manger, l’homme a supposé qu’ils avaient faim. Il a décidé de suivre son cœur et de nourrir les enfants. Il a décidé que même si les enfants n’avaient pas très faim, ils apprécieraient quand même la délicieuse nourriture. L’homme se leva de table, sortit, s’approcha des enfants et les invita à sa table.

 

Un garçon d’une dizaine d’années et sa sœur cadette furent surpris. S’asseoir à une table élégante dans une belle salle était en soi un incroyable miracle, l’un des événements les plus excitants imaginables. Bien entendu, la nourriture délicieuse a également joué un rôle.

 

L’homme n’a pas forcé les enfants à choisir, il leur a proposé de commander ce qu’ils voulaient. Les yeux des enfants brillaient d’un bonheur absolu, comme s’ils s’étaient retrouvés dans un conte de fées de Noël où un véritable miracle leur était arrivé.

 

Même si l’homme ne limitait pas le choix des enfants en matière de nourriture et était prêt à payer n’importe quelle facture, même la plus « astronomique », il resta sans voix lorsqu’il vit le reçu.

 

Sortant son portefeuille, il s’apprêtait à payer la facture, mais au lieu d’un montant, le chèque contenait quelques courtes phrases. Ils ont montré que le restaurant ne disposait pas d’une grille de prix permettant d’évaluer la convivialité et l’humanité.

 

L’administration du lieu s’est occupée de l’addition et le personnel du restaurant a également souhaité bonne chance à cet homme aimable dans toutes ses affaires.

 

L’homme était ému. Il ne pouvait même pas imaginer que son acte était non seulement remarqué, mais aussi important pour quiconque autre que les enfants bien nourris et lui-même. Cependant, il s’est avéré que tout le personnel travaillant dans l’établissement a trouvé importantes les actions de cet homme aimable et les employés ont décidé à l’unanimité de le soutenir.

 

Cette histoire aurait pu se dérouler dans n’importe quelle métropole, dans n’importe quelle rue, et n’importe qui aurait pu en devenir le héros. C’est instructif, car cela vous fait vous arrêter en courant et regarder autour de vous pour voir s’il y a quelqu’un à proximité pour qui vous pouvez faire un véritable miracle.

 

La gentillesse et la miséricorde ne demandent pas beaucoup d’efforts, au contraire, elles sont accessibles à tous. Il n’est pas nécessaire d’être un héros pour accomplir un acte qui ne sera jamais oublié. Tout ce que vous avez à faire est de remarquer votre entourage et de vous impliquer.

Beaucoup de gens partagent leurs histoires avec nous pour savoir ce que les autres en pensent. Si vous avez une opinion ou une suggestion concernant cette histoire, veuillez l'écrire dans les commentaires Facebook.

Articles Connexes