Elle a failli rester à la rue dans sa vieillesse… L’histoire d’une femme âgée.

Lorsque le mari de Marie est décédé, elle a essayé de décider quoi faire ensuite. Elle a dû choisir entre vivre seule ou emménager avec sa fille. Elle a dû décider de rester dans son village bien-aimé dans sa propre maison, mais seule, ou de vendre la maison et de déménager dans une ville inconnue, mais pour se rapprocher de sa fille.

L’argent de la vente de la maison ne suffirait pas pour acheter un appartement en ville et je ne voulais pas mettre de la pression sur ma fille. Marie a décidé de demander conseil à son amie et elle lui a raconté l’histoire d’une femme. L’affaire était la suivante : le couple vivait au village, plantait un potager, élevait du bétail et aidait du mieux qu’il pouvait leurs enfants déjà adultes.

Ils ont eu trois enfants. Le fils et la fille aînée sont allés vivre dans une ville voisine, et la plus jeune fille s’est mariée et est allée dans son pays natal chez son mari. La mère craignait de ne pas pouvoir aider la plus jeune, car on ne peut pas envoyer d’œufs, de pommes de terre et de viande dans un colis vers un autre pays. Lorsque le mari de cette femme est mort, elle a vendu le bétail et les poulets et a partagé l’argent entre tous ses enfants.

Et elle n’en a laissé pour elle que pour la veillée funèbre. Et à l’automne, lorsque les pommes de terre furent déterrées, le gendre aîné proposa de vendre la maison et d’emménager avec eux afin qu’elle ne soit pas seule. Elle a pensé que c’était une bonne idée, car que ferait-elle seule au village sans mari, c’est dur de tenir une maison seule.

Elle a rapidement vendu la maison. Puis, comme prévu, elle a emménagé avec sa fille aînée. Mais le jour où la femme est venue les voir, elle a découvert qu’elle avait perdu de l’argent suite à la vente de l’appartement. Lorsque le gendre l’a appris, il n’a même pas pu cacher sa colère.

Bien sûr, parce qu’ils allaient acheter une voiture avec cet argent. Se sentant redondante, la femme s’est ressaisie et s’est rendue chez son fils, qui habitait à proximité. Et tout le monde était déjà au courant de l’argent manquant. La belle-fille a déclaré presque depuis le seuil : ” Nous ne vous avons pas demandé de vous débarrasser de la maison, et nous ne vous avons pas appelé pour rester.” Elle a donc dû aller chez son cousin.

Là, ils ont appelé la plus jeune fille et lui ont parlé de la situation. La fille, sans réfléchir longtemps, dit à sa mère : ” Emprunte de l’argent, achète un billet. Nous l’enverrons à partir du salaire. Viens, nous serons heureux.” “D’accord, je viendrai”, répondit alors la femme. “Mon argent est toujours avec moi, je voulais juste les tester” — Voilà, Marie a fait un test et elle a su avec qui elle pourrait vivre et qui prendrait soin d’elle dans sa vieillesse”.

Beaucoup de gens partagent leurs histoires avec nous pour savoir ce que les autres en pensent. Si vous avez une opinion ou une suggestion concernant cette histoire, veuillez l'écrire dans les commentaires Facebook.

Articles Connexes