Alain a décidé de visiter sa ville natale, où il n’était pas allé depuis plus de 40 ans. À son arrivée, il fut horrifié d’apprendre que tout le monde le croyait mort.

Alain est resté seul pendant tout l’été, car sa femme et sa petite-fille sont allées en vacances à la mer. Profitant de l’occasion, Alain a décidé de visiter la ville de son enfance – un endroit qu’il n’avait pas visité depuis 40 ans, depuis son entrée dans le service.

Ayant grandi dans un orphelinat, Alain a été privé de soins parentaux, mais il a excellé dans une école locale, réputée pour son éducation de qualité, et il est devenu l’un des rares orphelins à réussir.

Après son service, il a poursuivi ses études dans une école technique et a finalement fait carrière avec succès dans la même ville. Aujourd’hui à la retraite, avec un appartement bien rangé, une maison de campagne, une voiture, deux enfants et trois petits-enfants, Alain a soudainement ressenti un désir ardent de retrouver ses racines.

Il décida de partir en voyage vers la ville de son enfance. À mesure qu’il se rapprochait de sa destination, Alain était inondé de souvenirs, en particulier de ses années d’école, lorsqu’il était un excellent élève et champion d’athlétisme de la ville, et de son amour non partagé pour sa camarade de classe Carine, interrompu par le déménagement de son père vers la capitale.

Après son arrivée, Alain a d’abord visité l’orphelinat, partagé des friandises avec les enfants et des histoires sur sa vie, remarquant combien de choses ont changé, mais sont restées essentiellement les mêmes.

Il attendait avec impatience la réunion des anciens élèves prévue pour le lendemain, dont il s’approchait avec enthousiasme et appréhension, craignant d’apprendre des nouvelles inattendues.

Lors de la réunion, il s’est révélé que ses camarades de classe pensaient qu’il était mort, et ce malentendu était enraciné dans un canular cruel avec un faux mémorial et de fausses lettres, organisé pour le séparer de Carine.

Malgré les joyeuses retrouvailles avec ses pairs, Alain a réalisé toute l’histoire d’un tragique malentendu : la vie de Carine a été marquée par la décision de ses parents de fabriquer la mort d’Alain afin d’assurer son déménagement paisible vers eux.

Cette révélation, combinée à une visite à la tombe présumée et à la publication d’une lettre de la mère de Carine s’excusant pour le chagrin qu’elle a causé, a dressé un tableau poignant de l’amour perdu à cause de la manipulation familiale et des effets à long terme de la tromperie.

Carine, qui s’est retrouvée avec sa richesse, mais privée du vrai bonheur, a dû pleurer non seulement la perte de ses parents, mais aussi la vie qu’elle aurait pu vivre avec Alain – sans l’acte perfide de ses parents.

Beaucoup de gens partagent leurs histoires avec nous pour savoir ce que les autres en pensent. Si vous avez une opinion ou une suggestion concernant cette histoire, veuillez l'écrire dans les commentaires Facebook.

Articles Connexes