Il marche main dans la main avec son fils autiste et reçoit des commentaires inappropriés : la colère d’un père

Un parent ferait tout pour son enfant et ne souhaite naturellement que le meilleur pour lui : avoir des amis, trouver un emploi, être indépendant et, surtout, être une bonne personne. Chaque jour, les parents du monde entier se battent donc pour le bien-être de leurs enfants, d’autant plus si ces derniers présentent un quelconque trouble psychophysique. Le père de cette histoire, par exemple, a un fils ayant un trouble du spectre autistique et sait, malheureusement, à quel point ce garçon est incompris ou mal interprété par la plupart des gens. C’est une douleur indicible lorsque l’on entend certains commentaires inappropriés sur son propre fils et ce père a voulu répondre à ceux qui l’ont offensé ouvertement, lui et son fils Tomás.

Danny Valdebenito, père du jeune Tomás, un garçon présentant des troubles du spectre autistique, a décrit en ces termes la très mauvaise expérience qu’il a vécue alors qu’il se promenait main dans la main avec son fils : “Quelle expérience terrible que de se promener main dans la main avec son fils atteint d’autisme sévère, à Ñuble (au Chili), et d’écouter les commentaires discriminatoires de personnes qui ne pensent pas le moins du monde à garder pour elles leur opinion superficielle, même lorsqu’elle est fausse”.
Ce sont les mots que Danny a partagés dans un message sincère sur Facebook. De nombreux utilisateurs se sont heureusement rangés du côté de Danny et de son fils, l’exhortant à ne pas accorder de poids à certains commentaires. Bien que Danny soit conscient de la malveillance de certains, il a voulu répondre à ces personnes car ni lui ni son fils ne sont insensibles aux offenses.

 

“Mon fils ne comprend rien de tout cela et, comme beaucoup de gens le disent, je ne tiens pas compte de ces commentaires mais j’ai décidé de les rendre publics car ils ont attiré mon attention de manière très douloureuse. Dans tous les endroits que j’ai visités et où je me suis promenée avec mon Tomy main dans la main, j’ai entendu et ressenti ces commentaires inappropriés qui m’attristent”, a déclaré Danny avec une profonde sincérité, ajoutant : “Une société qui refuse de comprendre qu’il existe des familles avec ces difficultés, des familles qui ont besoin d’espaces publics pour que leurs enfants soient confrontés au monde réel et non aux quatre murs où ils voudraient les reléguer pour qu’ils n’ennuient pas ceux qui ne les tolèrent pas ou ceux qui les méprisent tout simplement.”
Danny sait qu’il tiendra toujours la main de son fils, quoi qu’il arrive. Mais que se passera-t-il quand il ne sera plus là ?

“Ma peur est et sera toujours de ne pas savoir ce qui lui arrivera quand je ne serai plus là. Je perçois et observe une société qui a peur et se méfie de son avenir, je suis celui qui doit prendre soin de mon ange, mon Tomás”, a conclu Danny.

Articles Connexes