Cette couturière a fabriqué toute la clôture de son jardin avec de la dentelle et des filets de pêche

En Écosse, il existe une vieille dame, couturière de profession, qui avait entendu dire par le passé que des personnes avaient fabriqué une clôture faite maison, entièrement tissée avec du fil et des aiguilles. Cette femme n’y a pas réfléchi à deux fois et a voulu imiter l’exploit en rendant la clôture de sa maison unique. Et regardez ce qu’elle a accompli !

Afin de réaliser cet exploit au crochet, Anne Eunson, de Burra, a passé trois bonnes semaines à clôturer le jardin de sa maison en utilisant une répétition de 23 points d’un ancien motif de dentelle des Shetland.

Cette couturière a fabriqué toute la clôture de son jardin avec de la dentelle et des filets de pêche
Cette couturière a fabriqué toute la clôture de son jardin avec de la dentelle et des filets de pêche

Mais cette créativité d’Anne Eunson ne s’est pas produite par hasard : depuis au moins une décennie, on assiste à un retour en force de la passion et de l’intérêt pour « l’histoire, la conception et la production » du tricot à dentelle des Shetland dans la culture et la société anglo-saxonnes. Par conséquent, de nombreuses associations ont décidé d’exploiter cette pratique bien avant l’approche créative et ludique d’Anne.

Cette couturière a fabriqué toute la clôture de son jardin avec de la dentelle et des filets de pêche
Cette couturière a fabriqué toute la clôture de son jardin avec de la dentelle et des filets de pêche

Cette couturière a fabriqué toute la clôture de son jardin avec de la dentelle et des filets de pêche

Toutefois, la clôture en dentelle d’Anne Eunson a certainement fait la une des journaux, et de multiples associations culturelles en Grande-Bretagne ont contacté la femme de Burra pour parler de son expérience créatrice et pour « reproduire » sa clôture en dentelle et filet de pêche !

Articles Connexes