Sylvie Vartan et ses “excès de répétitions” : une photo d’archives de la star livre ses secrets des années plus tard…

La star a connu un succès phénoménal : plus de deux mille couvertures de magazines. Cette notoriété dépassait celle de Brigitte Bardot et Catherine Deneuve. Pour atteindre les sommets, la chanteuse s’est donnée les moyens. Elle s’est investie corps et âme dans la chanson. La preuve en photo.

Sylvie Vartan et ses "excès de répétitions" : une photo d'archives de la star livre ses secrets des années plus tard...
© Syspeo/ANDBZ/ABACA

Cinquante albums et plus de mille cinq cents chansons, l’ex-femme Johnny Hallyday a une carrière aussi impressionnante que lui. Afin d’être au top, elle a travaillé énormément sans compter les heures, ni la fatigue. Et pourtant, elle n’en parlait jamais. C’est un célèbre photographe des stars qui vient de distiller des informations, tenues secrètes jusque là, sur l’envers du décor de la vie de la chanteuse. A l’époque, les clichés n’étaient pas en numérique, mais en argentique ce qui ne permettait pas de cacher des petits détails.

La star, bien que discrète, est actuellement une femme heureuse : elle a récolté quelques sous pour son association. En effet, Sylvie Vartan a reçu un petit chèque de 210 euros grâce aux élèves du bac pro Agora (Assistance à la gestion des organisations et de leurs activités) du lycée Haute-Follis de Laval (Mayenne) rapporte Ouest-France. Ils ont récolté des fonds pour l’Association Sylvie Vartan pour la Bulgarie (ASVB) et, “lors de l’assemblée générale de l’association qui s’est déroulée jeudi 20 octobre 2022, l’artiste les a chaleureusement remercié.” “Chaque année, ces élèves mettent en place une collecte de fonds, et font de la prospection pour vendre des brioches“, ajoutent nos confrères.

L’occasion aussi pour les élèves de découvrir une star qui n’est pas vraiment de leur génération. D’ailleurs, Sylvie Vartan garde encore quelques secrets pour le grand public…

Sylvie Vartan : la passion de la scène… au point d’en souffrir physiquement

Jean-Marie Périer était le photographe incontournable des années 60-80. Il a été proche de l’artiste, travaillant pour la revue Salut Les Copains. Il y photographiait les personnalités de la génération “yéyé” dont faisait partie la mère de David Hallyday ou encore son ex-compagne Françoise Hardy. Il livre quelques confidences par le biais de compte Instagram sur cette période.

Il a publié une photo d’archives de la jeune Sylvie Vartan où on aperçoit un pansement sur son talon. “Il y a dans cette photo un détail qui m’enchante. Ce jour-là, Sylvie avait au talon un petit sparadrap un peu caché par son bas (…) Sans doute est-il dû à un excès de répétitions, elle était connue pour travailler avec ses danseurs à longueur de journée”raconte le fils de d’Henri Salvador. A cette époque, Photoshop n’existait et il n’était pas possible de dissimuler aussi facilement un élément le rappelle le photographe : “Pendant les dix ans de ma période années 60, je n’ai jamais fait aucune retouche.” Et ça tombe bien. Ainsi, on découvre la manière de travailler des artistes et leurs caractères.

Sylvie Vartan : une femme de caractère

L’interprète de La Plus belle pour aller danser a un tempérament de feu. L’ancien secrétaire de Johnny, Sacha Rhoul, l’a confirmé au journal Le Parisien dans une interview publiée en novembre 2020. De toutes les compagnes du chanteur, il l’assure, elle est celle qui a “le plus de caractère. C’est la seule femme qu’il respectait et craignait à la fois. Elle était tout pour lui : sa femme, son amie, sa maîtresse. Quand ça n’allait pas avec Sylvie, rien n’allait“. Et vu la personnalité du Taulier, il en fallait du caractère pour s’imposer auprès du rockeur. Cette complicité a perduré après leur divorce en 1980. Ils ont régulièrement chanté en duo. Et elle n’hésite pas à lui rendre hommage dès qu’elle le peut.

Sylvie Vartan : des regrets dans sa vie de mère

Elle est tellement investie dans sa vie professionnelle, qu’elle a le sentiment de ne pas avoir été assez présente pour son fils : David. Comme elle l’a raconté dans les colonnes du magazine Gala en mai 2021 : “A l’époque où j’ai eu David, j’étais jeune, je devais travailler – même si, bien sûr, j’aimais ce que je faisais -, je me sentais responsable de ma famille. Je partais souvent en tournée et maman m’a beaucoup aidée.” Et Sylvie de reconnaître qu’elle était passée à côté d’une partie de son enfance : “C’est pourquoi je me suis dit qu’avec ma fille [Darina, ndlr], je ferais autrement. Et j’ai fait autrement.” Malgré cela, elle est restée proche de David qui ne semble pas lui en tenir rigueur. Elle l’a d’ailleurs publiquement soutenu au moment de décès de son père et des conflits avec sa belle-mère, Laeticia Hallyday. Une période heureusement terminée.

Articles Connexes