“Je commençais à perdre espoir” : elle revoit son chat disparu 7 mois plus tôt au moment où elle s’y attendait le moins

Alors qu’elle commençait à croire qu’elle ne reverrait plus son animal de compagnie, une Néo-zélandaise a reçu un appel téléphonique surprise de la part d’un refuge, lui annonçant qu’on venait de retrouver Sandy. Cette chatte était introuvable depuis 7 longs mois.

Illustration : "

Bon nombre de disparitions d’animaux de compagnie surviennent après un déménagement. Ils perdent leurs repères et, s’ils sont habitués à sortir comme beaucoup de chats, risquent de ne pas retrouver le chemin de leur nouvelle maison s’ils se sont aventurés trop loin. C’est ce qui est arrivé à une chatte appelée Sandy et qui vit à Napier, en Nouvelle-Zélande. Un récit rapporté par le NZ Herald.

Elle et sa propriétaire Pauline White avaient emménagé 6 semaines plus tôt quand, le 3 mars 2022, le félin de 6 ans s’était volatilisé. Sa propriétaire avait constaté sa disparition vers 21h30 locales ce soir-là. Elle avait ensuite effectué plusieurs allers retours entre son nouveau domicile et l’ancien, avec l’idée que Sandy aurait pu vouloir y retourner. Malgré ses incessantes recherches, elle restait sans nouvelles de la chatte.

Plus le temps passait, plus elle pensait que ses chances de retrouver Sandy s’amenuisaient. La situation restait inchangée jusqu’au début du mois d’octobre, soit 7 mois plus tard.

« Je commençais à perdre espoir, mais il y avait toujours ce petit quelque chose », confie Pauline White en racontant le moment où un refuge situé 20 kilomètres plus au sud l’appelait pour lui annoncer la nouvelle qu’elle croyait impossible.

« Je ne l’aurais jamais revue si elle n’avait pas été pucée »

Son interlocuteur, un employé du refuge de la SPCA (Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux) de Hastings, lui expliquait en effet que Sandy venait d’y être amenée. Le vétérinaire l’avait passée au lecteur de puce d’identification. « Je ne l’aurais sans doute jamais revue si elle n’avait pas été pucée », poursuit la maîtresse de l’animal.

Sandy est revenue saine et sauve chez elle. Depuis leurs retrouvailles, Pauline White prend ses précautions pour prévenir toute nouvelle fugue. « Elle reste à l’intérieur jusqu’à ce que je lui achète un petit harnais avec son nom ».

En attendant, Sandy se repose et reprend tranquillement ses marques à la maison.

Articles Connexes