Cette professeure a demandé à ses étudiants d’utiliser des chapeaux antitriche pour leur examen

Une professeure en génie mécanique a incité ses élèves à passer leurs examens coiffés d’un chapeau antitriche. Elle ne s’attendait pas à ce que ses étudiants rivalisent d’ingéniosité dans la confection de leur chapeau.

Crédit : Mary Joy Mandane-Ortiz 

Aux Philippines, on prend la triche très au sérieux. À tel point qu’une professeure, Mary Joy Mandane-Ortiz, a suggéré à ses élèves de se présenter à leur examen munis d’un chapeau de leur choix antitriche. L’idée est d’être coiffé d’un couvre-chef original afin de ne pas loucher sur la feuille de son voisin.

Comme le rapporte la BBC, l’enseignante philippine s’est inspirée d’une initiative similaire réalisée à Bangkok, en Thaïlande, en 2013. Il y a neuf ans, des étudiants thailandais s’étaient présentés à un examen avec des accessoires pour obstruer leur vision périphérique.

Leurs créations avaient fait le buzz sur les réseaux sociaux avant que les élèves philippins s’en inspirent eux aussi.

Des chapeaux créatifs qui ont fait le tour d’internet

L’initiative lancée par Mary Joy Mandane-Ortiz est allée au-delà de ses espérances. Ses élèves ont fait preuve d’une forte imagination pour créer le chapeau adéquat : des boîtes d’œufs en carton installées sur la tête de l’un d’eux, des œillères en papier, un casque de moto, un papier en carton qui entoure la tête, un parapluie…

Les photos ont été publiées sur Facebook et ont rapidement fait le tour d’internet, donnant des idées du même genre à des élèves aux quatre coins du monde. Une façon amusante pour « assurer l’intégrité et l’honnêteté dans ses cours », comme l’a confié Mary Joy Mandane-Ortiz à la BBC.

Peut-être aussi un moyen ingénieux et créatif d’empêcher les élèves de tricher.

Crédit : Mary Joy Mandane-Ortiz

Crédit : Mary Joy Mandane-Ortiz

Crédit : Mary Joy Mandane-

Articles Connexes