Clara Morgane : “J’ai 40 ans, je me sens responsable en tant que maman et cheffe d’entreprise” – Exclu

Fil rouge du spectacle le Cabaret de Clara, Clara Morgane n’a jamais été aussi épanouie. Comblée dans sa vie professionnelle, cette maman d’une petite fille est aussi épanouie aux côtés de son mari et ne ménage pas sa peine pour s’accomplir dans tous les domaines ! Interview exclu pour Journal des femmes.

Clara Morgane : "J'ai 40 ans, je me sens responsable en tant que maman et cheffe d'entreprise" - Exclu
© LAURENT BENHAMOU/SIPA

Cela fait maintenant 5 ans que Clara Morgane s’accomplit dans le cabaret qui porte son nom et et qui évolue sans cesse. Maitresse de cérémonie, elle y chante sa version jazzy du légendaire I’m so excited, intervient dans une grande illusion et lors de plusieurs interactions avec le public. Nous avons échangé avec cette grande curieuse qui a toujours des projets en tête et qui accorde une grande importance à sa liberté ! Interview exclusive.

© Le Cabaret de Clara Morgane

On vous retrouve sur scène dans le cabaret qui porte votre nom. Est-il un accomplissement pour vous? 

Clara Morgane. C’est un accomplissement dans le sens où dans ma vie, j’ai essayé plein de choses car je suis une grande curieuse. J’ai beaucoup de fantasmes artistiques. J’ai chanté, j’ai dansé, j’ai joué, j’ai présenté des émissions, j’ai joué dans trois pièces de théâtre, j’ai sorti trois albums et j’ai beaucoup posé. J’ai fait pas mal de choses dans l’artistique et j’ai réalisé beaucoup de choses après avoir joué dans Cabaret Canaille qui est une pièce hybride sous la direction de Nicolas Briançon et avec Gérard Daguerre pour la mise en son. Le cabaret s’est imposé à moi car j’ai réalisé que c’était grâce à lui que je pouvais exploiter tout le potentiel acquis depuis 20 ans.

Le rôle de maitresse de cérémonie semble vous plaire ?

Clara Morgane. Oui c’est le cas car j’ai 40 ans, je me sens responsable en tant que maman et cheffe d’entreprise. Aujourd’hui je pense que c’est ma place de présenter des artistes et de les mettre en lumière grâce à ma notoriété.

Quels sont les artistes qui vous entourent ?

Clara Morgane. Martial est mon monsieur Loyal et un humoriste désopilant. Je joue la carte du glamour et lui de l’humour. Je suis le fil rouge du cabaret mais il m’épaule beaucoup et révèle tous ses talents au fil du spectacle. Nous avons aussi une chanteuse à voix, Audrey Hakoun, et des musiciens live (Micka et Olivier) qui couvrent l’ensemble du cabaret. Margaux est une acrobate de 22 ans qui empile jusqu’à 5 chaises et qui fait des acrobaties mais aussi du feu et des cannes. Ophélie propose de la pole dance athlétique et performe en talons extrêmement hauts. Nous avons aussi un duo cerceaux sensuels avec Nolwen et Mélanie, un couple, Jonathan et Marion, qui fait du main à main et de la haute voltige et Caprice Bellflower qui est notre effeuilleuse burlesque.

“Notre fille chantait juste alors qu’elle ne savait pas encore parler”

Vous êtes la maman d’une petite fille qui aura 7 ans en décembre prochain. Comment parvenez-vous à concilier vie professionnelle et vie de maman ?

Clara Morgane. Le secret c’est d’avoir un mari (Jérémy Olivier NDLR) extraordinaire. Il me comprend, me pousse, jamais ne me restreint et jamais ne me juge. Aujourd’hui il s’occupe totalement de la faisabilité du cabaret. Moi je gère le relationnel et l’artistique. Le fait d’être à deux change la donne. Quand j’ai des déplacements seule, il peut rester à la maison. Le grand secret est d’être entourée d’amour. Le deuxième grand secret est le mental. Quand on est apaisé, bienveillant, qu’on a une bonne hygiène de vie, on parvient à la 3e grande règle qui est l’organisation. Parfois je ne suis pas à la maison pendant une semaine, mais la suivante je ne bouge pas. L’été je suis pendant deux mois avec ma fille. Il y a des avantages et des inconvénients mais il faut savoir en tirer parti et l’expliquer aux enfants.

La liberté dans le couple est-elle toujours aussi importante à vos yeux ?

Clara Morgane. C’est la clé. Pour moi la jalousie et l’absence de dialogue mènent à la catastrophe. Nous sommes mariés depuis 10 ans, nous sommes passés par de nombreuses phases plus ou moins faciles. Mais à force de parler, de faire preuve de bienveillance, d’essayer, nous sommes parvenus à un certain équilibre. A partir du moment où on se fait confiance et on se connait bien, on ne doit pas se limiter. L’objectif est que l’autre soit le plus heureux possible.

Votre fille est-elle attirée par le monde du spectacle ?

Clara Morgane. Nous nous sommes rendus compte qu’elle avait l’oreille absolu de mon mari, qu’elle tapait en rythme et qu’elle chantait juste alors qu’elle ne savait même pas parler. Je ne dis pas cela uniquement parce que c’est ma fille et la prunelle de mes yeux ! Nous l’avons mise au piano parce que cela coulait de source et deux ans après elle connait le solfège alors qu’elle ne l’a pas appris. J’ai regardé des documentaires scientifiques où on parlait du chromosome 12 qui serait lié à la musique. Si c’est vrai, elle l’a ! Elle est totalement fan de Michael Jackson actuellement.

Cabarat-de-Clara-Morgane
© Le Cabaret de Clara Morgane

L’encouragerez-vous à se lancer dans le domaine artistique ? ou au contraire freinerez-vous ses ardeurs ?

Clara Morgane. Elle a déjà son caractère et même si je le voulais je ne pourrais pas lui imposer quoi que ce soit. J’ai eu une vie rêvée, j’ai fait des choix compliqués et parfois incompris. C’est tout ce que je lui souhaite et je serai toujours là, comme mon mari, pour elle.

Souhaitez-vous toujours agrandir la famille ?

Clara Morgane. J’en aurai envie jusqu’au moment où je ne le pourrais plus. Mais je travaille beaucoup. Parfois je me dis que je ne peux pas tout avoir et notamment une famille nombreuse, une vie incroyable et un mari fantastique. C’est vrai que je n’ai pas complètement tourné la page. On verra ce que demain me réservera.

“Peu importe le boulet qu’on traine au pied, il doit être au moteur”

L’égalité entre les hommes et les femmes était une cause importante pour vous il y a quelques années. Est-ce toujours le cas ?

Clara Morgane. Je le vis à 100% donc je ne vais pas en parler tout le temps. Quand quelque chose qui va dans ce sens m’interpelle, je le reposte. Quand on me pose une question dans ce sens, je donne mon avis. Mais tous mes choix du quotidien font que j’ai moins besoin d’en parler parce que je le vis. Je pense que parfois parler trop est improductif : le montrer l’est davantage.

On parle beaucoup des dangers de la médiatisation. Quel est votre avis à ce sujet ?

Clara Morgane. Quand on est médiatisé, on devient clivant. Je le suis plus qu’une autre car certains n’accepteront jamais que je suis là depuis 20 ans et que j’ai une carrière hors norme. J’ai un grand respect pour Brigitte Lahaie mais on l’a contrainte à parler de sexualité sur une radio toute sa vie. Je n’aurais jamais eu la force de faire cela car cela ne m’intéresse pas. Moi ce qui m’intéresse c’est d’être libre et de proposer plein de choses. Si j’avais accepté de me cantonner à ce qu’on me proposait de faire, j’aurais été terriblement restreinte. Peu importe le boulet qu’on traine au pied, il doit être au moteur. C’est ce qui m’a porté toute ma vie. Ceux qui m’ont dit que je n’y arriverais pas ne se doutent pas de la force qu’ils m’ont donné.

Êtes-vous parfois blessée par des commentaires postés sur les réseaux sociaux ?

Clara Morgane. Je m’en fiche des réseaux sociaux. Je ne m’en sers que pour travailler. Les escrocs ou les trolls qui déversent leur haine, je les bannis et je ne les vois même plus.

Que pensez-vous du mouvement #MeToo?

Clara Morgane. Il y a toujours du pour et du contre. Il y avait un grand silence à briser mais j’ai un problème avec ce que cela peut créer car chaque accusation nécessite des preuves. Parfois il y en a, parfois non. C’est facile de dénoncer quand l’autre ne peut pas se défendre. Je suis une féministe qui prône la parité, pas la supériorité. Les hommes et les femmes sont différents mais doivent collaborer. Le mouvement #MeToo peut être utile mais doit être régulé tout comme les réseaux sociaux. Actuellement il y a 3000 faux profils de moi sur Instagram : certains parviennent à convaincre certains fans de leur verser de l’argent. Il y a encore un énorme travail à faire dans ce domaine.

Quel est votre regard sur saison de Danse Avec les Stars, une émission à laquelle vous avez participé en 2019 ?

Clara Morgane. Je vous avoue que je ne l’ai pas suivie par manque de temps. Quand je suis chez moi, je ne regarde pas la télévision. Mais j’ai adoré cette expérience même si elle a été douloureuse parce que je suis une grande stressée. Il fallait que je connaisse tous les pas et j’ai tout fait avec une grande rigueur. Je me suis donnée à 3000 % et j’ai perdu 8 kilos. Je n’ai pas pu faire mieux. Mais comme je suis un peu dingue, si on me la proposait à nouveau, je dirai oui !

Interview exclusive ne pouvant être reprise sans la mention de Journal des Femmes.

Articles Connexes