Gérard Klein a 80 ans : “Je n’ai mal nulle part et dors merveilleusement bien”, l’ex Instit donne de ses nouvelles

Au lendemain de sa 80e bougie, Gérard Klein s’est confié sur son état de santé dans les pages du magazine “France Dimanche” paru ce vendredi 4 novembre. Le comédien explique comment il résiste aux effets du temps qui passe.

Gérard Klein a 80 ans : "Je n'ai mal nulle part et dors merveilleusement bien", l'ex Instit donne de ses nouvelles
© Jacques BENAROCH/SIPA (publiée le 04/11/2022)

Gérard Klein a franchi le cap symbolique des 80 ans. L’acteur a aujourd’hui soufflé sa nouvelle bougie le 29 octobre et cela ne le fait pas rougir, bien au contraire. Dans une interview accordée au magazine France Dimanche, paru vendredi 4 novembre 2022, il a livré des propos décomplexés. “Eh oui, je suis un vieux de 80 ans qui aime bien chanter et a surtout envie de continuer à déconner !“, a-t-il déclaré, sans rougir. Chanteur et acteur, il a toutes les cordes à son arc.

Son âge n’est pas un frein à ses “rêves“, loin de là. “Vous savez, quand on est vieux, soit on se fait vraiment chier à ressasser le passé et à se dire que c’était mieux avant, soit on nourrit des idées un peu folles ! Moi, j’opte pour la deuxième option. Tout vieux peut avoir un rêve un peu dingue. Il faut continuer de rêver. C’est ma philosophie et ce pourquoi j’ai baptisé cette nouvelle aventure : Gérard rêve encore.

“J’essaie de positiver”, explique Gérard Klein

Quelle est cette aventure dont se targue Gérard Klein ? L’acteur qui a connu la gloire avec son rôle dans la série télévisée L’Instit, de 1993 à 2005, sort un livre qui s’intitule Gérard rêve encore. Un ouvrage de 80 pages paru aux éditions Pastre, dans lequel il dévoile notamment des chansons. Une sorte de sequel de son premier livre Toujours un rêve d’avance, paru… en 2001, où il racontait son enfance.

Niveau maladie, tout roule pour Gérard Klein, jeune octogénaire. Je touche du bois, je n’ai mal nulle part et dors merveilleusement bien. J’essaie de positiver au maximum, car je ne veux surtout pas être de ces vieux qui ne cessent de ronchonner et du coup vieillissent encore plus vite. Oh, détendez-vous les vieux !” Aujourd’hui, il croque la vie à pleine dents et se consacre à sa famille. À France Dimanche, il reconnaît ne pas toujours avoir rempli ses devoirs de père. J’ai eu la chance de faire plein de trucs qui m’éclataient, néanmoins, je reconnais profiter mille fois plus de mes petits-enfants que je n’ai pu profiter de mes enfants… Mais je me rattrape !

Gérard Klein n’a pas dit son dernier mot

Sa joie de vivre, sa “bonne humeur” comme il dit, il l’a doit à son papa. “Un papa qui certes est mort jeune – à 57 ans du Ricard ! – mais qui était marrant”, s’est-il remémoré avec tendresse. “Alors comme je le dis d’ailleurs dans une de mes chansons : ‘J’ai piqué un peu de fantaisie dans les chromosomes de mon père.’” Un joli hommage de l’homme qui n’a pas dit son dernier mot : “Je me suis bien marré et je veux que ça continue !

Articles Connexes