Eddy Mitchell prostré dans sa maison à Paris : pourquoi il ne veut plus sortir (et où il habite le reste de l’année)

Le crooner a toujours vécu dans la capitale. S’il a passé toute son enfance dans un populaire quartier du 19e arrondissement de Paris, il a maintenant une maison dans le 16e arrondissement où il s’y sent bien. Tellement bien qu’il n’en sort presque jamais. Il a expliqué à nos confrères du Parisien pourquoi il rechigne à mettre le nez dehors…

Le chanteur de 80 ans a toujours de l’énergie et s’est lancé dans plein de projets. Entre une bande dessinée et deux nouveaux rôles au cinéma, l’interprète du Cimetière des éléphants n’en est pas à sa dernière séance. S’il garde de la motivation pour son travail artistique, il est beaucoup moins enthousiaste sur sa ville de naissance : Paris. Si Eddy Mitchell continue à y habiter une bonne partie de l’année, il reste le plus souvent possible dans sa maison. Il en a dévoilé les raisons à nos confrères du Parisien. Il était interrogé à l’occasion de la sortie de l’album le 4 novembre Des Lilas à Belleville (Dargaud), l’adaptation illustrée son livre P’tit Claude et réalisé à 4 mains avec le dessinateur Raphaël Meyer.

Eddy Mitchel nostalgique : il n’aime plus Paris, Anne Hidalgo en prend pour son grade…

Le chanteur, nostalgique d’un Paris de sa jeunesse, regrette la ville qu’il a connue enfant. “Quand je suis à Paris, je reste dans ma maison. Je ne suis plus du tout un amoureux de Paris. Car je suis vraiment parisien et Paris ne correspond plus à ce que j’aime, je ne reconnais plus Paris“, dit-il au Parisien. Et la fautive toute trouvée selon lui à son désamour de la ville lumière est la maire de Paris, Anne Hidalgo. Une élue – qui a pourtant remporté un deuxième mandat auprès des électeurs – avec laquelle il n’est pas tendre : “Ce qui me dérange, c’est qu’on veut péter plus haut que son cul avec des travaux partout. Tout ça m’énerve beaucoup. À un moment, il était question de détruire les kiosques parce que c’était ringard. C’est Esmeralda, Notre Drame de Paris, qui fout la merde.” Un coup de griffes envers la maire qui commence à être habituée aux critiques quotidiennes sur sa gestion de la capitale.

Si Eddy Mitchell se plaint de la transformation de Paris c’est aussi parce que, pour lui, c’est devenu difficile d’utiliser… sa voiture. Le chanteur ne semble pas très friand des efforts de la mairie pour réduire la place de la voiture à Paris au profit d’autres mobilités à l’heure de l’urgence de climatique.  Ainsi, il ne se promène pas dans d’autres quartiers. “Non, ça ne me dit rien. Les lieux que j’aime, on ne peut pas s’y garer. Quand je suis à Paris, je reste dans ma maison. C’est un refuge, il n’y a pas de bruit, les gens sont réglo. Ça m’arrange. Moi, je peux faire le bruit que je veux“, dit-il.

Eddy Mitchell habite une partie de l’année dans le Sud

Quand il n’est pas dans sa maison près de la Porte-Dauphine, le grand ami du regretté Johnny Hallyday s’évade dans le Sud. Il a une propriété à Saint-Tropez. Il partage son temps entre la ville de la Tour Eiffel avec celle de Brigitte Bardot. Malheureusement sur la Côte d’Azur, il a aussi des ennuis. Cette fois, Anne Hidalgo n’y est pour rien… Ce sont les sangliers qui ravagent régulièrement son terrain comme il l’avait confié en 2020 au Journal du Dimanche.

Mon problème aujourd’hui, ce sont les sangliers. Ils m’ont retourné le terrain…Mais, avec les écolos du coin, pas touche ! Même les chasseurs ne veulent plus s’en occuper“, disait-il alors.

Eddy Mitchell ; que devient-il ? Détails sur ses projets

Heureusement, son avenir professionnel se passe sans encombre comme il le raconte au Parisien. Il sera à l’affiche du film de Sophie Boudre, en janvier prochain, intitulé Un petit miracle, avec Alice Pol. Il travaille aussi sur le prochain long-métrage de Bruno Podalydès Waouh ! dont le tournage démarre le mois prochain. Eddy n’a pas dit son dernier mot dans le domaine artistique et il n’a pas sa langue dans sa poche quand il s’agit de dénoncer ceux qui lui empoisonnent le quotidien.

Articles Connexes