Un petit garçon de 5 ans se rend sur la tombe de son frère jumeau qui n’a pas survécu et raconte son premier jour à l’école

Le lien qui unit les jumeaux est quelque chose d’extraordinairement fort, qui semble surpasser tout autre lien familial. Il s’agit d’une relation de grand amour, qui surpasse même parfois celle entre une mère et son enfant : les jumeaux sont ceux qui complètent les phrases de l’autre et qui semblent même parfois pouvoir ressentir les émotions de l’autre. C’est peut-être la raison pour laquelle, lorsqu’ils sont séparés pour une raison quelconque, les jumeaux semblent se manquer beaucoup plus. Walker Myrick n’a jamais connu son frère jumeau qui a grandi avec lui dans le ventre de sa mère pendant neuf mois, mais cela ne veut pas dire qu’il ne lui manque pas. Le petit Walker entretient le souvenir de son petit frère, soulageant ainsi la souffrance de sa mère face à sa perte.

Malheureusement, toutes les grossesses ne sont pas menées à bien, et Brooke Davis en a fait l’expérience. La femme était enceinte de jumeaux, Walker et Willis Myrick, mais malheureusement ces derniers n’ont pas survécu. Avant même sa naissance, Willis a été victime du syndrome de transfusion foeto-foetale, une condition clinique dans laquelle deux jumeaux ou plus partagent le même placenta et dans laquelle il y a une distribution inégale du sang du placenta aux jumeaux. Malheureusement, dans des cas comme celui-ci, le taux de mortalité est assez élevé, ce qui explique pourquoi Willis n’a pas survécu. Malgré cette tragédie, l’enfant qui a survécu à la naissance, Walker, se sent très proche de son jumeau et lui rend souvent hommage, ravivant ainsi sa mémoire.

“C’est une de ces choses… Je crois vraiment qu’il aura toujours un lien avec son frère”, a déclaré la mère, Brooke, visiblement très affectée par la perte de l’un de ses deux fils. Le lien que Walker ressent avec Willis, cependant, et la façon dont il le montre, a rendu les choses un peu plus faciles pour Brooke, qui est fière que son fils continue à se souvenir de son frère. Le petit garçon, en effet, rêve souvent de son frère jumeau et il n’est pas rare qu’il se rende sur sa tombe, accompagné de ses parents, où il essaie de lui parler, en racontant ses journées. Sa mère a pris des photos à plusieurs reprises pour immortaliser une scène si émouvante.

En 2012, Walker n’avait que 5 ans et venait de commencer l’école maternelle. Lors d’une de ses visites sur la tombe de son petit frère, il a commencé à lui raconter son premier jour d’école. Une scène pour le moins touchante.

Même avec les années qui passent, le lien que Walker ressent avec son frère Willis ne semble pas changer : “Je me souviens encore de mon frère, il me protège tous les jours de là-haut”, a déclaré le petit Walker en 2016, à l’âge de 9 ans. Grâce à la démonstration d’affection de Walker, Brooke, leur mère, a réussi, d’une manière ou d’une autre, à surmonter l’immense douleur que la perte de son fils lui avait causée. Personne dans la famille ne veut oublier Willis, à tel point que chaque année, le jour de l’anniversaire des jumeaux, une marche vers sa tombe est organisée, incluant la vente de T-shirts. Les recettes sont ensuite reversées à une fondation qui sensibilise au syndrome de transfusion foeto-foetale.

Nous sommes convaincus que la mémoire de Willis sera chérie à jamais par sa famille.

Articles Connexes