Elle ne veut que 15 personnes à ses funérailles : “Ceux qui ne se sont jamais souciés de moi ne doivent pas être là”

Dans la vie, il faut tenter de s’entourer de personnes avec lesquelles on s’entend bien, avec lesquelles on peut partager des moments d’amour et de gentillesse. La vie est trop courte pour être rancunier, haïr ou passer ses journées à écouter les plaintes de quelqu’un.

Malheureusement, les membres de la famille ne sont souvent pas les compagnons de “voyage” idéaux : même si ce sont des proches, il n’y a pas nécessairement toute cette grande affection qui pousse les gens à se réunir autour d’une table ou devant la cheminée à chaque Noël ou jour de fête.

La dame dont nous allons vous parler a décidé, de manière très originale, de ne pas faire semblant et de décider lesquels de ses proches méritaient vraiment d’assister à ses funérailles. Mais voyons l’histoire en détail.

María Paz Fuentes Fernández en a eu assez, de son vivant, de ceux qui prétendaient probablement être ses amis ou, en tout cas, faire un effort pour se soucier d’elle, avant de lui tourner le dos dans les moments de besoin.

La femme a payé un journal pour que, lorsque son heure serait venue, il publie les noms des personnes qui pourraient assister à ses funérailles et toutes les activités liées à son décès : des visites au funérarium à la veillée funèbre, en passant par l’enterrement.

L’idée, en plus d’être originale, a mis en évidence le peu de personnes figurant sur cette liste : seules 15 personnes ont été admises aux funérailles de la femme. D’après ce chiffre significatif, il est clair que la femme n’était pas satisfaite de la plupart de ses rapports, en particulier avec les membres de sa famille.

Le message de la femme a été publié de manière ironique par un utilisateur sur Twitter, peut-être parce qu’on ne s’attendrait jamais à ce que quelqu’un planifie quelque chose de ce genre aussi clairement.

 

 

Le message de la femme indique :

Suivant mes principes et ma façon particulière de décider les choses, je stipule que : ma famille n’étant plus de sang depuis longtemps, j’impose mes dernières volontés afin que seules les personnes que je mentionne ci-dessous puissent assister à mes funérailles, aux visites au funérarium, à l’église et au cimetière : Fina García Vázquez, Juan Pedro Tejero García, Antón Montenegro, Segundo Viñas, Carmelita, Julián Francés, Rosa, Ana Tere Fernández, Ascensión Rodríguez, Susana, Silvia, Noelia, Pilar Lema, Ricardo et Juan. Au reste des personnes qui ne se sont jamais souciées de ma vie, je leur souhaite de continuer jusqu’où elles sont arrivées.

Comme on pouvait s’y attendre, de nombreux internautes ont applaudi le message de la femme, partageant avec elle la même opinion sur l’hypocrisie de la plupart des gens : “Voir quelqu’un pleurer pour vous alors qu’il ne vous a pas salué dans la rue depuis 30 ou 40 ans est même choquant”, a écrit un utilisateur.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Beaucoup de gens partagent leurs histoires avec nous pour savoir ce que les autres en pensent. Si vous avez une opinion ou une suggestion concernant cette histoire, veuillez l'écrire dans les commentaires Facebook.

Articles Connexes